Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tours : Emmanuel Denis maintient la candidature si le Tour de France fait preuve de progressisme

-
Par , France Bleu Touraine

Image de la femme, gestion des déchets et des produits recyclables... Le maire de Tours, Emmanuel Denis, confirme que la ville est candidate pour 2021 si la Grande Boucle est prête à avance sur la voie du progressisme. Il scrutera attentivement le cahier des charges à l'aune de ses valeurs.

Emmanuel Denis, écologiste, conseiller d'opposition à la mairie et à la Métropole de Tours
Emmanuel Denis, écologiste, conseiller d'opposition à la mairie et à la Métropole de Tours © Radio France - Sandrine Nardou

"Marquer notre empreinte en étant vecteur de progrès". Le maire de Tours, Emmanuel Denis, résume la candidature de la ville pour l'édition 2021 du Tour de France. Dès son arrivée à la tête de la ville, il avait signé la demande auprès de Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, qu'il avait eu au téléphone. "Je lui ai dit que nous souhaitions que l'image de la femme, la gestion des déchets et des produits recyclables s'améliorent. Il m'a dit qu'il entendait ces revendications", explique le maire écologiste.

Près de 60.000 euros en moyenne pour être ville-étape

Le Tour de France cristallise deux des valeurs du maire : le côté populaire de cette fête ainsi que la promotion du vélo, qu'il voit comme "l'avenir des mobilités". Emmanuel Denis, on le sait, souhaite créer un axe nord-sud cyclable au cours de son mandat.

Pour autant, il l'affirme, l'accueil du Tour de France ne se fera pas à n'importe quel prix. En règle général, pour être une ville-étape, il faut débourser près de 60.000 euros. "C'est une somme qui n'est pas négligeable dans le budget d'une ville. Nous allons regarder dans le détail le cahier des charges et il faudra aussi voir si cela bénéficie à la ville car nous n'allons pas engager des travaux qui ne seront pas utiles pour les années à venir. Alors, si l'on s'en tient à cette somme, avec un cahier des charges qui nous correspond, nous maintiendrons notre candidature", a conclu Emmanuel Denis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess