Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le maire de Tours s'explique sur les projets d'aménagement du haut de la Rue Nationale

mardi 15 mai 2018 à 18:31 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Le maire de Tours s'est expliqué sur le nouveau périmètre des projets du Haut de la Rue Nationale avant le Conseil municipal exceptionnel le 4 juin prochain. Il y a désormais deux projets selon lui. Celui avec les deux hôtels relancé en 2014 et une étude plus large jusqu'à la place Choiseul.

L'appel d'offres lancé le 29 avril concerne un  nouveau périmètre : du Haut de la rue Nationale jusqu'à la place Choiseul de l'autre côté de la Loire
L'appel d'offres lancé le 29 avril concerne un nouveau périmètre : du Haut de la rue Nationale jusqu'à la place Choiseul de l'autre côté de la Loire - @Mappy capture d'écran

Tours, France

Difficile de suivre dans le dossier du réaménagement du Haut de la Rue Nationale. Dernier épisode en date : le maire de Tours, Christophe Bouchet, a justifié l'appel d'offre lancé le 29 avril dernier pour une extension du périmètre qu'il souhaite aménager entre les deux berges de la Loire.

Un dossier revu et corrigé depuis 2009 ! 

Ce dossier d'aménagement du Haut de la Rue Nationale est en cours depuis 2009, initié par le maire d'alors Jean Germain. Serge Babary, sitôt élu en 2014 reprend le dossier et annonce en présence des différents opérateurs, le premier coup de pioche pour mars 2017 ! Mais en décembre 2017, lorsque Christophe Bouchet succède au sénateur Babary, les pallissades sont toujours là et les premiers coups de pioche n'ont toujours pas été donnés ! 

Questionné sur l'avenir du projet des deux hôtels Hilton, de la galerie commerciale et des immeubles d'habitation, le nouveau maire de Tours organise une grande conférence de presse le 28 mars dernier et annonce que le projet d'Hôtels Hilton sur le Haut de la rue Nationale était "repris à la racine"." On est pas à une année près" dit-il aussi. Le maire de Tours précise également que cet aménagement doit se faire en fonction de tous les éléments qui l'environnent : la Loire, les Quais,  la rue Nationale et l'autre berge de la Loire du côté de la Tranchée.  

Lors de cette conférence de presse, la mairie annonce également la création d'un groupe de travail sur ce dossier auquel les élus d'opposition de Tours à Gauche refusent de participer. 

Un périmètre pour redessiner les Portes de Loire 

Christophe Bouchet affirme qu'il a toujours dit vouloir élargir le périmètre de réflexion sur l'aménagement de ces bords de Loire. Il y a, selon lui, désormais deux projets. Celui du Haut de la rue Nationale se poursuit avec ses quatre permis de construire pour les deux hôtels et les deux immeubles d'habitation. Auquel la municipalité a donc ajouté via l'appel d'offre lancé le 29 avril dernier, une étude sur l'aménagement urbain, paysager et de faisabilité d'un périmètre qui va, au sud de la rue du Commerce et de la rue Colbert et au nord de l'autre côté de la Loire à la place Choiseul. 

Dans cet appel d'offre est inclus une étude d'opportunité pour savoir si on peut et si on doit construire par exemple un hôtel plus haut de gamme 5 étoiles - premium comme dit le Maire de Tours - juste à côté de la faculté des Tanneurs. L'opposition municipale Tours à Gauche et le groupe Tours A Venir mené par l'ancienne adjointe Françoise Amiot reprochent au maire des "décisions unilatérales" sans plus d'information à destination des tourangeaux. Prochain épisode de ce dossier d’aménagement : le 4 juin prochain à l'Hôtel de ville de Tours pour un conseil municipal extraordinaire à la demande de l'opposition.