Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Tours : Manifestation de gilets jaunes en soutien aux victimes de violences policières

mercredi 9 janvier 2019 à 20:39 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Mercredi soir 9 janvier, près de 200 personnes étaient rassemblées sur les marches de la mairie de Tours à l'appel du comité de défense des victimes de violences policières 37. Ce comité a été créé le 5 décembre dernier par un groupe de gilets jaunes après la très grave blessure d'un manifestant.

 Près de 200 personnes étaient rassemblées mercredi soir devant la Mairie de Tours à l'appel de gilets jaunes
Près de 200 personnes étaient rassemblées mercredi soir devant la Mairie de Tours à l'appel de gilets jaunes © Radio France - ©Marie-Ange Lescure

Tours, France

Ce comité de défense des victimes de violences policières 37 a été créé le 5 décembre dernier par un groupe de gilets jaunes après que l'un des manifestants ait eu une main arrachée par une grenade de désencerclement.

Patrick Chamblas, gilet jaune et porte-parole de ce comité, a pris la parole devant les personnes rassemblées pour lancer ce qu'il a appelé "un appel à témoins aux manifestants, aux simples passants ou aux personnes ayant participé aux secours" pendant les manifestations des gilets jaunes en novembre et décembre dernier.

"Le but, c'est d'organiser le soutien moral et logistique aux victimes des violences policières" explique-t-il. Il affirme que depuis le 5 décembre, date de création du comité, ce sont des dizaines de victimes qui ont pris contact.  

"il y a des victimes qui sont recluses, traumatisées par ce qui leur est arrivé et qui ne parlent pas" - Patrick Chamblas

Le but de cet appel à témoins est donc, toujours selon le porte-parole du comité "de leur donner la parole". Au-delà, cet appel est lancé à "tout le monde" dit encore Patrick Chamblas, "Est ce qu'on va accepter cette montée de la violence ? une telle violence le 1ier décembre à Tours c'est du jamais vu ! que s'est-il passé ?"  

Cet appel souhaite collecter et rassembler des témoignages pour "faire la lumière sur les faits, au plus près de la réalité d'une répression inédite dans notre ville", précise encore Patrick Chamblas. 

Les chiffres cités par le porte-parole de ce comité le sont sous sa propre responsabilité.  Ce comité et son porte-parole ont rendez vous lundi matin 14 janvier avec Maître Baron avocat au barreau de Tours pour voir quelles suites judiciaires pourraient être données au cas de "ces victimes de violences policières". Le manifestant qui a eu la main arrachée par la grenade a lui déposé plainte mi-décembre.