Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tours Métropole : l'avocat de Wilfried Schwartz reconnaît un "échange houleux" mais "sans violence physique"

Par

Le maire de La Riche, et patron de la métropole de Tours, Wilfried Schwartz, a organisé une conférence de presse ce jeudi après-midi. Il a confirmé son intention de démissionner de la présidence de Tours Métropole. Son avocat ne fait aucun lien avec "l'échange houleux" avec son directeur de cabinet.

L'avocat de Wilfried Schwartz, Clément Leroy, a répondu aux questions de la presse ce jeudi après-midi L'avocat de Wilfried Schwartz, Clément Leroy, a répondu aux questions de la presse ce jeudi après-midi
L'avocat de Wilfried Schwartz, Clément Leroy, a répondu aux questions de la presse ce jeudi après-midi © Radio France - Annabelle Wanecque

Wilfried Schwartz contre-attaque, au lendemain de la plainte déposée contre lui par son directeur de cabinet à la métropole pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique". Le président de Tours Métropole a donné une conférence de presse ce jeudi après-midi. 

Publicité
Logo France Bleu

Il a confirmé son intention de démissionner de la tête de la métropole et d'y instaurer une présidence tournante. Son avocat a surtout assuré que cette décision n'avait strictement rien à voir avec l'incident que l'on vous relatait ce mercredi , cette discussion houleuse avec son directeur de cabinet à la métropole qui, selon ce dernier, se serait terminée par une gifle de Wilfried Schwartz à son encontre.  

Tous les coups bas sont permis - Wilfried Schwartz

Dès le début de la conférence de presse, les règles sont posées. Le maire va bien faire une déclaration à la presse, mais il ne répondra à aucune question. Une partie du conseil municipal fait son entrée, se mettant dans le fond de la salle ou derrière le pupitre. Soutien silencieux à celui que tout le monde attend, Wilfried Schwartz. "Je pressentais les difficultés auxquelles un élu de terrain peut être confronté. J'étais cependant loin d'imaginer que la petite politique, celle qui alimente l'abstention, est un monde à part, où tous les coups bas sont permis".

Son avocat reconnaît un "échange houleux", sans lien avec l'intention de démissionner

Il parle de pièges orchestrés, d'honneur sali, mais quitte la salle donc, en laissant la place, sous les applaudissements, à son avocat, Maître Clément Leroy. Lui ne nie pas qu'un échange houleux ait eu lieu la veille entre le patron de la métropole et son directeur de cabinet mais il réfute toute violence physique. Il assure aussi que ça n'a aucun lien avec la démission imminente de Wilfried Schwartz. "En réalité, non. Cette intention de démissionner était la sienne, c'est quelque chose qu'il a toujours évoquée, ce mode de gouvernance différent avec une présidence tournante". 

Les deux s'interrogent d'ailleurs sur une plainte déposée à quelques jours seulement du deuxième tour des élections départementales auxquelles Wilfried Schwartz est candidat. On peut aussi s'interroger sur le moment choisi par le patron de la métropole pour annoncer son intention de démissionner, quelques heures seulement après l'altercation.

Wilfried Schwartz a par ailleurs confirmé qu'il restait maire de La Riche, et candidat aux élections départementales de ce dimanche sur le canton de Ballan-Miré. Quant à la présidence tournante de la métropole, l'actuel patron réunira les maires de Tours Métropole la semaine prochaine.

Quel avenir à la métropole ? 

Ce scandale provoque en tout cas des remous dans la classe politique tourangelle. Car il faudra trouver un successeur à Wilfried Schwartz à la présidence de la métropole. Le maire de Tours, et vice-président de l'agglo, Emmanuel Denis, appelle à une solution rapide pour plus de sérénité. Il n'exclue d'ailleurs pas de se porter candidat à la présidence de Tours Métropole.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu