Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Tours : Tensions, dette et radars au menu du conseil municipal

-
Par , France Bleu Touraine

36 points à l'ordre du jour et un trop long conseil municipal à Tours le mercredi 3 juillet. Il a été le théâtre d'un mauvais vaudeville. Huit de conseil sur fond de bataille rangée à neuf mois des élections municipales.

Les élus du conseil municipal de Tours le 3 juillet
Les élus du conseil municipal de Tours le 3 juillet © Radio France - Xavier Louvel

Indre-et-Loire, France

Très long conseil municipal à Tours mercredi 3 juillet. Il s'est achevé au milieu de la nuit après avoir pourtant commencé à 17h, après un triste spectacle alors que les prochaines élections municipales de mars 2020 approchent. Le paroxysme a été atteint vers 21h30. Christophe Bouchet a dévoilé au milieu de l'ordre du jour des mesures écologiques. Un effet de surprise qui n'a été du goût de l'opposition. Il a annoncé "10 mesures". En fait, il n'y a que sept. La plus saillante a été l'annonce de "la gratuité du stationnement pour les véhicules électriques et hydrogène". S'en est suivi un brouhaha et de la confusion, l'opposition refusant de statuer sur la mesure car elle n'était pas à l'ordre du jour. La majorité, par les voix de Jérôme Tebaldi et Olivier Lebreton, s'est insurgée face à des postures politiciennes alors que cette mesure peut "donner un signale important et se faire vite" dixit l'adjoint à la sécurité. "C'est une mesure de pur affichage qui ne joue en rien sur la qualité de l'air" a répondu David Cholet, l'élu écologiste. "Qu'on nous dise que c'est une mesure à prendre d'urgence, Non!!". Le stationnement gratuit pour les véhicules électriques et hydrogènes a finalement été voté par la majorité. Une partie de l'opposition s'est abstenue. Il est applicable en phase de test de 3 mois jusqu'au 30 septembre, date du prochain conseil municipal, où la mesure devrait être pérennisée.

Mesures écologiques engagées ou envisagées par la municipalité pour les prochains mois

  • Gratuité du stationnement pour les véhicules électriques et hydrogènes
  • Extension des zones 30
  • Implantation de deux radars fixes en plus sur l'A10 et avenue du Danemark (demande faite à la préfète qui n'a pour l'instant pas donné son accord, en revanche, elle a dit non à une demande de radar tronçon sur l'A10 entre Sainte-Radegonde et Saint-Avertin)
  • Etudes pour réduire la vitesse des poids-lourds sur l'A10 à 70km/h (au lieu de 80 actuellement)
  • Implantation de sept nouveaux radars pédagogiques sur Tours (en plus des sept actuels)
  • Opération "les dimanches à vélo" avec un parcours défini sans voiture
  • Implantation de panneaux qui vont signaler à l'entrée de la ville les parkings existants et le nombre de places disponibles 

"Encore des annonces purement électoralistes de la part de Christophe Bouchet" dénoncent désabusés des élus d'opposition. Autant de propositions qui seront débattues lors des prochains conseils municipaux, dont le prochain le 30 septembre. Au-delà de ces propositions, Christophe Bouchet a présenté un plan de réduction de l'utilisation du plastique sur la ville, à la fois dans les services et à la cuisine centrale.

Les élections municipales approchent, les couteaux sont tirés

C'est le mode électoral de Mr Bouchet qui fait sortir des projets à tire-larigot dont la plupart des gens ne veulent pas et où surtout il n'y a pas de financement. Xavier Dateu, LR, l'ex-adjoint aux sports, désormais opposant et candidat déclaré à la municipale de 2020

Lors de ce conseil municipal, les esprits se sont régulièrement échauffés, entre critiques ouvertes et pics à peine voilés. Toutes les branches de l'opposition, de droite comme de gauche, se sont exprimées pour dénoncer la politique de l'actuelle majorité menée par Christophe Bouchet. Un débat sur un emprunt pour adoucir la dette n'a été qu'un prétexte pour Pierre Commandeur. Le représentant de la République en Marche avait déjà écrit son texte, avec une tirade de trois minutes cinglante intitulée "dans le monde de Christophe Bouchet".

"Dans le monde merveilleux de Christophe Bouchet", intervention de Pierre Commandeur LREM

"Le plan école est financé. Le plan accessibilité est financé. Les comptes sont sincères. Je trouve ça malveillant" a répondu l’œil noir Christophe Bouchet.