Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Tous Apprentis

Tous apprentis : Catherine Fabre veut doubler le nombre de jeunes dans ces filières

lundi 28 mai 2018 à 10:13 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde

La députée LREM de Gironde défendra à partir de mardi en commission à l'Assemblée Nationale le projet de loi "sur la liberté de choisir son avenir professionnel" qui comprend notamment une réforme de la formation et de l'apprentissage.

Catherine Fabre dans le studio de France Bleu Gironde
Catherine Fabre dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Bordeaux, France

A partir de ce mardi, le projet de loi sera débattu en commission à l'Assemblée nationale, et c'est la députée de Gironde, qui en sera la rapporteure. L'un des trois grands volets concerne l'apprentissage, choisi par seulement 7% des jeunes en France contre 25% chez nos voisins européens.  

Changer un système opaque et complexe

La formation professionnelle pour les salariés sera également remaniée de fond en comble. "Aujourd'hui, c'est un scandale" estime Catherine Fabre, que les gens n'aient pas accès directement à leur droits à la formation, et nous allons changer ça". 

Les branches professionnels auront aussi leur mot à dire sur les contenus pédagogiques, afin de les mettre en conformité avec les attentes des entreprises et leurs besoins en terme de main d'oeuvre.

Prête à batailler à partir de ce mardi

Un an après son élection, la députée de Gironde, qui a été nommée rapporteure de ce projet de loi, va vivre à partir de demain son premier baptême du feu. Elle affirme qu'après avoir passé quelques mois à prendre ses marques elle se sent aujourd'hui armée pour mener cette bataille "au sein d'un groupe parlementaire qui sait débattre quand c'est nécessaire".