Élections

VIDÉOS - Emmanuel Macron en tête en Bretagne : "Les bretons ont voulu marquer le besoin de changement"

Par Justine Sauvage et Céline Guétaz, France Bleu Armorique lundi 24 avril 2017 à 7:11 Mis à jour le lundi 24 avril 2017 à 10:06

Les résultats du premier tour de la Présidentielle
Les résultats du premier tour de la Présidentielle © AFP - Constant Formé-Bècherat / Hans Lucas

Matinale spéciale sur France Bleu Armorique pour analyser les résultats du premier tour de la Présidentielle et le vote breton. Les représentants des principaux candidats en Bretagne réagissent entre 6h et 9h.

Emmanuel Macron qualifié pour le second tour avec 23,7 % des voix, devant Marine Le Pen qui a obtenu 21,9 % des suffrages au niveau national à l’issue du premier tour de l'élection présidentielle. Pour ce 1er tour, en Bretagne, c'est Emmanuel Macron qui arrive en tête avec 29%, Jean Luc Mélenchon et François Fillon au coude à coude avec 19%, Benoit Hamon 9% et Marine Le Pen 15%. Retrouvez dans cet article les réactions des principaux candidats en Bretagne.

Isabelle Le Callennec, députée Les Républicains d'Ille-et-Vilaine et porte-parole de François Fillon

Sur France Bleu Armorique, la porte-parole de François Fillon "regrette qu'il ne soit pas au second tour". François Fillon avait selon la députée Les Républicains d'Ille-et-Vilaine "la stature de l'Homme d'Etat et le meilleur projet pour redresser le pays notamment en matière économique et sociale". Selon Isabelle Le Callennec, François Fillon a "fait l'objet d'attaques insessantes depuis janvier dernier. Tout a été mis en oeuvre pour éliminer le candidat de la droite et du centre, et ceux qui étaient à la manoeuvre ont réussi", estime l'élue bretonne. Isabelle Le Callennec se projette maintenant dans l'avenir, et appelle comme son candidat à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. "Et derrière il y a les législatives. Dans le programme d'Emmanuel Macron il y a des bonnes choses mais il y a aussi des mesures qui nous inquiètent et nous les combattrons".

Isabelle Le Callennec - Aucun(e)
Isabelle Le Callennec

Isabelle Le Callennec

Gilles Pennelle, représentant du Front national en Bretagne

Pour Gilles Pennelle, c'est "une grande satisfaction, une grande victoire pour Marine Le Pen" qualifiée pour le second tour. L'élu breton estime qu'"en Bretagne, le score du FN est loin d'être mauvais, Marine Le Pen y réalise de très grandes performances dans la Bretagne des oubliés, dans la ruralité, ou dans des centaines de communes elle arrive en tête par exemple dans le pays de Fougères, dans le centre du Morbihan mais aussi dans le Finistère et les Côtes d'Armor".

A Rennes en revanche, Marine Le Pen n'obtient que 6.7% des voix. "A Rennes le score reste faible, concède Gilles Pennelle, on y vit mieux qu'ailleurs peut-être. Les gens qui vivent dans les villes sont privilégiés par la classe politique alors que près d'eux des gens sont frappés par la détresse qui sévit dans les campagnes". Gilles Pennelle estime que sa candidate Marine Le Pen a d'importantes réserves de voix pour le second tour, à la fois chez François Fillon, Nicolas Dupont-Aignan et même chez Jean-Luc Mélenchon. "J'y crois à la victoire dans 15 jours car on va s'apercevoir de qui est Emmanuel Macron une créature de l'Elysée de François Hollande et les Français n'en veulent plus", conclut Gilles Pennelle.

Florian Bachelier, le responsable en Ille-et-Vilaine du mouvement en Marche ! d'Emmanuel Macron

"C’est un moment historique, c’est une page de la vie politique qui se tourne. Les bretons ont voulu marquer encore plus que le reste de la population, ce besoin de renouvellement, cette urgence de changer les usages et les visages." Pour le représentant d'En marche ! en Ille-et-Vilaine, les Français ont apprécié la méthode pour faire campagne de son mouvement qui a su "rester en bienveillance, à écouter et à confronter des idées, sans attaque personnelle." Florian Bachelier, qui a réagit aux propos tenus par Gilles Pennelle, du Front national. Il estime que le représentant du FN 35 "enchaîne les clichés d’opposition et de haine. Il oppose encore les méchants de la ville, et les gentils de la campagne." Pour Florian Bachelier, pendant les deux semaines qui viennent, "avec les 4.300 militants d’Ille et Vilaine, nous allons prendre la peine d’expliquer et de rassembler autour de notre projet. Un projet qui inclus et non pas qui exclue."

Florian Bachelier, représentant de En Marche en ille et Vilaine  - Radio France
Florian Bachelier, représentant de En Marche en ille et Vilaine © Radio France - Céline Guétaz

Florian Bachelier - En Marche 35

Christophe Fouillères, premier secrétaire du Parti socialiste en Ille-et-Vilaine

Benoit Hamon le candidat du PS n'est arrivé que 5e de ce scrutin avec 6.3% des suffrages. "C'est un score décevant", reconnait Christophe Fouillères, premier secrétaire du Parti Socialiste en Ille-et-Vilaine. "La dynamique des dernières semaines était mauvaise. On s'est battu mais on a eu des difficultés à convaincre", analyse le socialiste. La faute à qui ? "Il va falloir prendre du temps pour faire une vraie analyse. Cette campagne a été marquée par un refus des partis traditionnels. Et on a souffert du vote utile".

Pour Christophe Fouillères, les défections de certains socialistes (celle de Jean-Yves Le Drian président de la région Bretagne qui a rejoint Emmanuel Macron, NDLR) ont joué à la marge seulement. "Je crois que le PS va se relever, notre formation politique a déjà connu des revers. Il va falloir mettre en oeuvre une refondation politique", explique le premier secrétaire du Parti Socialiste en Ille-et-Vilaine. D'ici là, Christophe Fouillères appelle comme Benoit Hamon à faire barrage au Front national et à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle.

Christophe Fouillères, secrétaire départemental Ps en Ille-et-Vilaine - Aucun(e)
Christophe Fouillères, secrétaire départemental Ps en Ille-et-Vilaine

Christophe Fouillères - PS 35

Enora Lepape, la représentante en Bretagne pour la France Insoumise

Jean Luc Melenchon a enregistré 19.04% des voix en Bretagne. Il arrive en deuxième position dans notre région. Enora Lepape, la représentante en Bretagne pour la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon, se dit "déçue du résultat au niveau national, on était sûr d’être au second tour, et d’ailleurs si les français avaient voté comme en Bretagne, nous serions au second tour." Elle estime toutefois que les Insoumis ont réalisé "une campagne extraordinaire. Une campagne issue des citoyens, avec un vrai débat démocratique. Une campagne autour d’un programme, autour de l’intelligence collective. C’est ce qui a fait la différence".

Jean-Luc Mélenchon n'a pas de consigne de vote pour le second tour. Pour Enora Lepape, "le programme de Marine Le Pen et celui d’Emmanuel Macron sont très différents du nôtre. On n’est pas propriétaire des votes. Chacun vote en son âme et conscience". Jean-Luc Mélenchon a indiqué qu’il y aurait une réflexion collective. "Nous sommes d’accord avec ce point de vue," conclut Enora Lepape.

Les résultats en Bretagne

►► Retrouvez sur cette carte les résultats du premier tour de l'élection présidentielle en Bretagne