Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Tramway dans le Grand Nancy : plusieurs élus de gauche voteront "oui mais"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Ils voteront pour le tramway vendredi prochain en conseil métropolitain du Grand Nancy mais veulent lever les doutes qui existent autour du projet. Quatre maires de gauche et Mathieu Klein, candidat à Nancy, adressent une lettre ouverte au président de la Métropole du Grand Nancy André Rossinot.

Stephane Hablot , Bertrand Kling, Mathieu Klein et Michel Breuille voteront pour le tramway ce vendredi 20 décembre
Stephane Hablot , Bertrand Kling, Mathieu Klein et Michel Breuille voteront pour le tramway ce vendredi 20 décembre © Radio France - Cédric Lieto

Vandœuvre-lès-Nancy, France

Ils ont décidé de voter pour le projet de tramway vendredi prochain en conseil métropolitain du Grand Nancy mais veulent lever les doutes qui existent autour du projet. Quatre maires de gauche (Stéphane Hablot à Vandoeuvre, Bertrand Kling à Malzéville, Michel Breuille à Essey les Nancy et Henri Chanut à Seichamps) et le candidat à la mairie de Nancy Mathieu Klein adressent une lettre ouverte au président de la Métropole du Grand Nancy André Rossinot. Ils y confirment défendre le projet de tramway de la Porte Verte à Essey-les-Nancy au plateau de Brabois à Vandoeuvre. Mais ces élus s'interrogent sur le financement (projet estimé à 412  millions d'euros par la Métropole) et le calendrier prévu avec une mise en service de la totalité de la ligne en 2028.

D'accord pour le tracé

Si ces élus d'opposition sont convaincus par le tracé et le moyen de transport, un tramway sur fer, ils demandent des garanties sur le financement et le calendrier du projet, comme l'explique Mathieu Klein, président du conseil départemental et candidat aux municipales à Nancy : 

"Faute d'un plan de financement solide, c'est un projet qui ne pourra pas se réaliser dans les délais impartis. Faute d'un calendrier réaliste, on pourrait nous annoncer que certains tronçons ou la totalité seraient reportés." 

Au coeur des interrogations, ce fameux calendrier qui prévoit un tramway d'Essey à Vandoeuvre en 2023, une montée à Brabois en 2026 et un accès à Roberval en 2028. Pas tenable estime Bertrand Kling, le maire de Malzéville : 

"Nous voulons que ça puisse être dit [...] Les premières études vont le montrer, le calendrier n'est pas tenable. Il sera de la responsabilité des futurs élus d'annoncer cette réalité. Il est préférable de dire la vérité. Les citoyens sont des personnes responsables en capacité d'entendre que nous aurons besoin d'un délai supplémentaire."

"On est pile dans le calendrier"

Du coté de la Métropole, on se réjouit qu'une partie au moins de l'opposition vote pour le projet. Christophe Choserot est le vice-président en charge du dossier, il dit comprendre les interrogations mais se veut rassurant : 

"Sur le calendrier, on est pile dans le calendrier prévu depuis le début du projet. Sur le financement, la Métropole, c'est plus de 100 millions d'euros d'investissement par an. Ce projet est prévu jusqu'en 2028. On a donc quelques marges de manoeuvre. La capacité financière, on l'a à condition de placer ce projet comme une priorité."

Prochain rendez-vous ce vendredi 20 décembre pour un conseil métropolitain qui promet d'être mouvementé à trois mois des élections municipales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu