Politique

Transfert de compétences dans l'Hérault : enfin l'accord entre métropole et département

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault vendredi 16 décembre 2016 à 11:58

La Métropole récupère des compétences du Département, notamment la culture et les routes
La Métropole récupère des compétences du Département, notamment la culture et les routes © Radio France - Marie Ciavatti

Après six mois de laborieuses négociations, la métropole de Montpellier et le département de l'Hérault ont trouvé un accord ce vendredi sur les compétences qui doivent être transférées au 1er Janvier, en vertu de la réforme territoriale.

Il aura fallu six mois de négociations pied à pied, un rappel à l'ordre du préfet et des réunions à la chaîne ces dernières semaines, pour que les deux parties s'entendent. La Métropole de Montpellier et le Département ont officialisé ce vendredi matin l'accord trouvé sur le transfert de compétences, au Domaine d'O dans l'enceinte du théâtre Jean-Claude Carrière.

M3M va récupérer plusieurs compétences : aide sociale aux jeunes, fond de solidarité logement, culture et certaines routes. Une petite centaine de salariés du Département vont passer sous la coupe de la Métropole. Des négociations "laborieuses" mais un "accord équilibré", selon Kléber Mesquida, président du Conseil départemental. "On a trouvé de la cohérence".

"Pour la continuité de l'action publique"

La Métropole reprend la gestion du Domaine d'O

Le Domaine d'Ô passe dans le giron de la Métropole - Radio France
Le Domaine d'Ô passe dans le giron de la Métropole © Radio France - Marie Ciavatti

La culture, qui était le point de discorde, sera "cogérée avec le Département" explique Philippe Saurel. Il n'y aura pas d'incidence dans l'immédiat sur la programmation du Domaine d'O. Le président de la Métropole veut utiliser ses nouvelles compétences pour vendre l'image de Montpellier, "destination culture".

Philippe Saurel, président de M3M

Quel avenir pour les festivals?

La Métropole reprend la gestion mais "les aides aux festivals perdurent" confirme Kléber Mesquida. Il promet de maintenir les subventions départementales tant que nécessaire. Le Printemps des comédiens, Saperlipopette, les Nuits d'O.. seront bien là en 2017.

Le théâtre Jean-Claude Carrière, au nord du Domaine d'O - Radio France
Le théâtre Jean-Claude Carrière, au nord du Domaine d'O © Radio France - Marie Ciavatti

Les salariés du Domaine soufflent un peu. "Plutôt rassurée", reconnaît Marion Brunel, déléguée du personnel. "Tout vaut mieux qu'une discorde qui aurait continué. Et tout vaut mieux que cette paralysie qui dure depuis 8, 12 mois. La grosse inquiétude c'est (...) pour 2018. Là c'est vraiment l'inconnu".

"2018, là c'est vraiment l'inconnu"

Pas de suppression de postes en tout cas. Les 25 salariés du Domaine d'O vont simplement changer d'employeur.

Cet accord sera soumis au vote des deux assemblées le 22 décembre prochain.