Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Travailleurs détachés:"La France doit faire preuve de diplomatie" pour Elisabeth Morin-Chartier

vendredi 12 janvier 2018 à 9:51 Par Vincent Hulin , France Bleu Poitou

La députée Européenne était à Matignon hier pour évoquer la réforme du travail détaché elle n'hésite à pas à mettre quelques coups de griffes à la position de la France.

Elisabeth Morin-Chartier
Elisabeth Morin-Chartier © Radio France - Vincent Hulin

Poitiers, France

Elisabeth Morin-Chartier a rencontré Édouard Philippe hier soir

-le but de la rencontre ? "voir les dernières marges de négociations parce que sur la directive des travailleurs détachés je suis dans la dernière ligne droite, nous sommes en fin de négociation, le texte du Conseil est très inférieur en terme d'exigences du texte voté par le Parlement Européen, et moi mon mandat de négociation je ne le tiens pas de la France mais du Parlement Européen."

La députée européenne poitevine reconnait "être en train de faire le bras de fer sur un certain nombre de points qui sont extrêmement importants : durée du détachement, respect des accords collectifs, de sous-traitance notamment"

Eviter le dumping social entre les salariés et la concurrence déloyale entre les entreprises

Un bras de fer y compris avec le Premier Ministre ? "_Un petit peu, la France a choisi de se battre sur la durée à mon sens ce n'est pas le bon sujet, il y a des sujets beaucoup plus importants sur les termes de la rémunération  les indemnités, sur le respect des accords collectifs sur le fait qu'il faudrait y avoir les transporteurs routiers un secteur qui souffre du travail détaché et on le voit sur l' A10, le gouvernement français a reculé la-dessus. Il faut éviter le dumping social entre les salariés et la concurrence déloyale entre les entreprises, si on ne sait pas céder sur le moins important pour gagner le plus important on risque de faire casser complètement le projet de directiv_e : est-ce que la France est prête à supporter la responsabilité d'un échec de la révision de cette directive ? " 

Quant à la mise en place de cette réforme ? Si tout va bien, courant de l'année 2018 à Pâques. Ça pourrait le faire.