Politique

Trois communes des Côtes-d'Armor sans candidat au premier tour

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Breizh Izel jeudi 6 mars 2014 à 18:53 Mis à jour le vendredi 7 mars 2014 à 9:12

écharpe de maire - municipales
écharpe de maire - municipales © Fotolia

Il n'est désormais plus possible de déposer une liste pour les municipales : les préfectures ont fermé leurs guichets ce jeudi à 18h. Toutes les communes du Finistère et du Morbihan auront des candidats. Seules trois communes des Côtes-d'Armor manquent à l'appel.

La semaine dernière, les préfectures s'inquiétaient : elles craignaient qu'un grand nombre de communes se retrouvent sans candidat. Finalement, en Basse Bretagne, il y aura des listes quasiment partout : toutes les communes du Finistère et du Morbihan auront des candidats, seules trois communes des Côtes-d'Armor n'organiseront pas de premier tour.

A Troguéry , village de 293 habitants, il n'y a tout simplement pas de candidats. Le maire sortant, Serge Trogoff, a annoncé il y a plus d'un an sa volonté de se retirer : "j'ai envie de m'occuper un peu de moi et de ma famille... Je n'ai pas vu grandir mes enfants !" explique-t-il. Il s'étonne que personne ne soit prêt à lui succéder : "il y a des gens très compétents dans la commune... Nul n'est irremplaçable !"

A Tréogan , 99 habitants,  la situation est très différente. Le maire Honoré Lescoat, qui dirige la commune depuis 30 ans, voulait se représenter... Mais il refuse de se rendre à la sous-préfecture pour déposer sa liste. Il l'a envoyé par fax et, têtu , il n'en démord pas : il préfère qu'il n'y ait pas de candidat à Tréogan plutôt que de faire la route jusqu'à Guingamp.

Honoré Lescoat : "dans ces conditions là, je ne suis plus candidat, un point c'est tout"

A Saint-Gilles-du-Mené une liste est en train de se monter mais elle n'est pas encore tout à fait complète. Les candidats préfèrent attendre... le second tour pour se présenter.

Une dernière chance les 24 et 25 mars

C'est possible, il y a un nouveau créneau où le dépôt de listes en préfecture est autorisé. Les 24 et 25 mars, soit le lendemain et le surlendemain du premier tour dans la plupart des communes françaises, de nouvelles candidatures pourront être déposées dans ces trois communes. 

Si ce n'est toujours pas le cas, le préfet désignera trois personnes pour assurer l'intérim pendant trois mois. Au terme de cette période, s'il n'y a toujours aucun candidat, ces communes seront rattachées à une commune voisine.