Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois communes du Poitou sans candidat pour les élections municipales

-
Par , France Bleu Poitou

La période de dépôt des déclarations de candidatures pour les élections municipales de mars 2020 est clôturée depuis ce jeudi 18 heures. Mais il n'y a aucun candidat dans une commune de moins de 1000 habitants des Deux-Sèvres et deux de la Vienne.

Panneau électoral
Panneau électoral © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

On connaît désormais tous les candidats pour le premier tour des prochaines élections municipales le 15 mars 2020. Le dépôt d'une déclaration de candidature est obligatoire et devait se faire avant ce jeudi 18 heures. Pourtant, dans trois villes de notre région, il n'y a pas un seul candidat ! Une commune de moins de 1.000 habitants dans les Deux-Sèvres et deux autres dans la Vienne.  

Première conséquence, si il n'y a pas de candidat, cela veut dire qu'il n'y aura pas d'élection organisée le 15 mars, les habitants de ces communes ne voteront pas. 

Pour la suite, un premier scénario est possible: celui où des candidats se déclarent après le premier tour. Puisque ce sont des communes de moins de 1 000 habitants, il n'y a pas besoin de faire de liste.  Il y aurait donc un seul tour d'organisé le 22 mars prochain et seront élus ceux qui recueillent le plus de voix et cela même si le conseil municipal est incomplet. 

Second cas de figure, celui ou personne ne se présente pour le second tour. Dans ce cas le préfet désigne une "délégation spéciale" composée de trois membres, en général des fonctionnaires. Les pouvoirs de cette délégation sont limités aux actes de "pure administration conservatoire et urgente". Cette délégation ne vote pas le budget ou l'embauche de personnel, mais elle prend des décisions en matière de sécurité, en cas d’inondation par exemple. Des élections partielles doivent être organisées dans les trois mois et si il n'y a toujours pas de candidat, une nouvelle délégation est désignée par le préfet pour une nouvelle période de trois mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu