Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Trois économistes fidèles d'Emmanuel Macron appellent le président à un rééquilibrage social

samedi 9 juin 2018 à 16:10 Par Typhaine Morin, France Bleu

Dans une note confidentielle à laquelle a eu accès le journal Le Monde, les trois économistes qui ont inspiré le programme d'Emmanuel Macron déplorent une politique déséquilibrée menée par le gouvernement d'Edouard Philippe. Et pointent "l'image d'un pouvoir indifférent à la question sociale".

La note des trois économistes est sévère à l'égard de la politique d'Emmanuel Macron
La note des trois économistes est sévère à l'égard de la politique d'Emmanuel Macron © AFP - David Himbert

Philippe Aghion, Phlippe Martin et Jean Pisani-Ferry sont les trois économistes qui ont inspiré le programme d'Emmanuel Macron. Les trois hommes, fidèles du président de la République, s'inquiètent d'un "recentrage à droite" de la politique menée par le gouvernement d'Edouard Philippe, dans une note confidentielle adressée à l'Elysée ce lundi 4 juin à laquelle le quotidien Le Monde a eu accès

"L’ambition émancipatrice (…) du programme présidentiel échappe à un nombre grandissant de concitoyens, y compris parmi les plus fervents supporteurs de 2017", écrivent les trois hommes. "Le thème de la lutte contre les inégalités d’accès, qui était constitutif de l’identité politique du candidat, est occulté", déplorent les économistes. 

Pas à la hauteur des ambitions initiales

Ces derniers estiment que "des mesures importantes ont été mises en oeuvre" depuis le début du quinquennat, comme le dédoublement des classes de CP dans les quartiers défavorisés ou la réforme de l'apprentissage et de la formation professionnelle, mais d'autres mesures ne sont pas à la hauteur des ambitions initiales, comme la réforme de l'assurance-chômage, pointent ces économistes. 

Sur la forme aussi, les trois fidèles de Macron sont critiques. "Les ministres 'politiques' sont étiquetés à droite et (…) le message social peine à trouver une voix forte à l’intérieur du gouvernement."

LIRE ►► La note confidentielle de trois économistes à Emmanuel Macron