Politique

Régionales en PACA : trois recours contre l'élection de Christian Estrosi, qui garde tous ses mandats

Par Aurélie Lagain et Daniel Morin, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu jeudi 7 janvier 2016 à 10:27

Christian Estrosi lors de son élection à la présidence de la région PACA
Christian Estrosi lors de son élection à la présidence de la région PACA © Maxppp

Christian Estrosi a décidé de rester député-maire de Nice, alors que trois recours ont été déposés contre son élection à la tête de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

L'élection de Christian Estrosi (Les Républicains) à la tête de la région Provence Alpes Côte d'Azur n'est pas encore définitive

Pourquoi ? Parce que trois recours viennent d'être déposés dont un par les élus régionaux du Front national et leur chef de file, la députée de Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, aujourd'hui conseillère régionale d'opposition.

Les élus frontistes considèrent que la création d'un "conseil territorial" (avec indemnités de défraiement), ouvert à des personnalités de gauche, est contraire à un article du Code électoral. 

Hervé de Lépineau, du Front national, avec Daniel Morin

Le Conseil d'Etat doit désormais confirmer ou casser l'élection. Cette dernière option parait tout de même improbable vu le grand nombre de voix qui séparaient les deux finalistes au soir du second tour. Mais tant que la décision n'est pas tombée, le risque d'annulation n'est pas exclu.

Estrosi conserve tous ses mandats

Christian Estrosi le sait bien, il a donc pris une décision : celle de ne rien changer à sa situation élective, ce qui ne manque pas de piquant pour celui dont le slogan était "Ça va changer". Il repousse l'abandon de ses mandats de député des Alpes-Maritimes et de maire de Nice, qu'il s'était engagé à quitter en cas de victoire aux régionales.

Pas de doute qu'il les abandonnera le moment venu, quand son élection sera confirmée. Mais ça ne sera pas avant six ou neuf mois

L'ancien champion de moto n'a donc pas fini de courir pour assumer toutes ses responsabilités : député, maire de Nice, président de Nice Métropole et président de la Région. "Ça va changer" ? Oui, mais plus tard.

Précisions de Daniel Morin

À voir aussi

Partager sur :