Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un ambassadeur français démissionne et dénonce un "racisme abject"

-
Par France Bleu

Zaïr Kédadouche, ambassadeur de France en Andorre, a démissioné le 1er avril dernier, a-t-on appris mardi, un fait rare. Dans une lettre adressée au quai d'Orsay, il affirme que l'administration diplomatique française fait preuve du "racisme le plus abject".

Zaïr Kédadouche avec François Hollande, le 22 février dernier à l'Elysée
Zaïr Kédadouche avec François Hollande, le 22 février dernier à l'Elysée © Maxppp

Le courrier est daté du 5 mars, mais il n'a été dévoilé que ce mardi par nos confrères de France Info. Dans cette lettre adressée au président de la République, l'ambassadeur de France en Andorre, Zaïr Kédadouche, ancien footballeur professionnel, annonce qu'il démissionne de son poste. Une démission effective depuis le 1er avril

Des "humiliations" de la part des diplomates

La raison de cette démission : des "comportements racistes " de la part du Quai d'Orsay . Zaïr Kédadouche affirme avoir été victime de discriminations de la part de l'administration. 

"Le racisme le plus abject, je l'ai rencontré au Quai d'Orsay" — Zaïr Kédadouche, ancien ambassadeur de France en Andorre

Le diplomate explique par exemple que sa première affectation, prévue à Anvers, avait été modifiée par le Quai d'Orsay , en raison de son nom à consonnance arabe, pour ne pas froisser l'extrême-droite flamande. Il dénonce aussi des "humiliations " de la part de ses collègues diplomates, des agissements couverts, selon lui, par l'administration.

Une première mise en garde en août dernier

Ce n'est pas une première : nommé en mai 2012, Zaïr Kédadouche avait déjà émis des critiques contre des potentielles discriminations au ministère des Affaires Etrangères. En août dernier, dans une lettre adressée à Laurent Fabius, il dénonçait déjà "des comportements contraires à ceux qui sont ceux de la République " ainsi que "la reproduction sociale des élites ". 

Né à Tourcoing, Zaïr Kédadouche était le seul ambassadeur issu de l'immigration lorsque François Hollande l'a nommé en 2012. Son père, éboueur, et sa mère analphabète, étaient arrivés en France au milieu des années 1950 .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess