Politique

Un candidat frontiste de Haute-Vienne visé par une plainte pour incitation à la haine raciale

France Bleu Limousin vendredi 13 mars 2015 à 9:58

SOS-Racisme et l'Union des étudiants juifs de France ont repéré 10 candidats du Front national aux élections départementales, dont un limougeaud, ayant tenu des propos racistes et antisémites sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Elles ont fait constater les faits par huissier et porté plainte pour diffamation raciale, injure raciale et provocation publique à la haine raciale.

Jérémy Aycart, un ancien militaire de 32 ans et candidat pour le Front national aux départementales dans le canton de Limoges-6, a publié plusieurs tweets repérés par ces associations. En janvier au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo il s'était emporté contre un utilisateur de Twitter, lui reprochant d'être "un collabo". "Dans 10 ans, on te pendra pour voir vendu notre pays aux bougnes" . Autres propos publiés en juillet : "les banques dirigent le monde, les juifs dirigent les banques, les juifs ont le permis d'assassiner" . Jérémy Aycart plaide l'amnésie. Le patron du FN en Haute-Vienne, Vincent Gérard, trouve juste que certaines jeunes recrues du parti sont "un peu maladroites".

Tous les candidats dans le canton de Limoges-6 : Muriel Jasniak-Laskar et Philippe Pasquet (divers)Raymond Archer et Sarah Gentil (Union pour un mouvement populaire)Corinne Pago et Guillaume Valadas (Parti socialiste)Marie-Laure Guéraçague et Laurent Vigier (divers gauche)Jérémy Aycart et Magalie Crepet (Front national)          

Partager sur :