Infos

Un casier judiciaire vierge pour lutter contre la rengaine du "tous pourris"

Par Claire Moutarde, France Bleu Hérault mardi 25 octobre 2016 à 11:45

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale © Maxppp - Julien Mattia

Deux parlementaires socialistes héraultais ont déposé cette semaine deux propositions de loi pour rendre obligatoire un casier judiciaire vierge à toute personne candidate aux élections.

Pour lutter contre la défiance des Français vis à vis des politiques, deux parlementaires socialistes héraultais viennent de déposer deux propositions de loi "casier judiciaire vierge". Une proposition de loi organique et une proposition de loi ordinaire.

La députée de la troisième circonscription de l'Hérault Fanny Dombre-Coste le dépose à l'Assemblée nationale et le sénateur Henri Cabanel au Sénat. Fanny Dombre-Coste était ce mardi l'invitée de France Bleu Hérault.

Les affaires...C'est insupportable pour nous, les élus qui sont en majorité honnêtes

L'idée est de rendre obligatoire à toute personne souhaitant être candidat à une élection de présenter un casier judiciaire vierge comme c'est déjà le cas pour les fonctionnaires et 396 professions (avocat, pompier, assistante maternelle, médecin, journaliste...).

Cela concerne toutes les élections, municipales, départementales, régionales, législatives, sénatoriales et présidentielles.

Le casier judiciaire devrait être vierge de toute mention de condamnation pour manquement à la probité, c'est à dire corruption, prise illégale d'intérêt, blanchiment ou encore fraude fiscale, ainsi que de toute atteinte aux personnes, c'est à dire violence, harcèlement, ou encore détention et vente de stupéfiant.

Pour Henri Cabanel, sénateur PS de l'Hérault, c'est une attente sociétale :

"Les élus doivent retrouver de la crédibilité vis-à-vis des citoyens."

Henri Cabanel

C'est donc un pas de plus après l'adoption de l'amendement "casier vierge" par l'Assemblée nationale inclus dans la loi Sapin 2 relative à la transparence et à la lutte contre la corruption.

Les deux parlementaires ont déposé leurs textes. Reste à convaincre leurs collègues députés et sénateurs pour que ces propositions de loi soient inscrites à l'ordre du jour de chaque chambre.

Fanny Dombre-Coste et Henri Cabanel espèrent faire voter leurs propositions de loi avant la fin du quinquennat de François Hollande.

Partager sur :