Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Un coup de feu a été tiré sur mon domicile", déclare le maire d'Issoudun

mardi 29 mai 2018 à 11:59 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

André Laignel, le maire d'Issoudun, a affirmé ce mardi qu'un coup de feu avait été tiré sur son domicile durant "la même période" que la série d'incendies sur des véhicules survenue la semaine passée.

André Laignel ce mardi devant les journalistes en mairie d'Issoudun
André Laignel ce mardi devant les journalistes en mairie d'Issoudun © Radio France - Jonathan Landais

Issoudun, France

Le ton était solennel, les mots pesés. Dans une déclaration à la presse qui a duré six minutes ce mardi, le maire d'Issoudun André Laignel assure qu'un "coup de feu a été tiré sur son domicile dans la même période" que celle des incendies survenus la semaine passée sur 21 véhicules dans le centre-ville d'Issoudun.

Le maire établit clairement un lien entre les deux affaires. "Par les incendies le ou les auteurs ont clairement voulu instaurer un climat d'insécurité (...) en ciblant le maire, ils ont souhaité - que ce soient les mêmes personnes ou d'autres - ajouter à la déstabilisation générée par les feux de voitures, l'intimidation du premier magistrat", déclare-t-il.

Plainte déposée à la gendarmerie

Le maire a déposé plainte à la gendarmerie. "Si je ne m'exprime que maintenant, c'est à la demande de la gendarmerie et afin de ne pas nuire à l'enquête". André Laignel assure que c'est la première fois en plus de quarante ans de vie politique qu'il est la cible d'un tir sur son domicile, et qu'il ne se sentait pas particulièrement menacé ces dernières semaines.

Rien ni personne ne me fera dévier"

"Si j'avais pu avoir un doute sur la conduite à tenir pour l'avenir, il serait levé : j'accomplirai (...) ma tâche avec détermination, fermeté et sans rien changer aux objectifs sur lesquels je me suis engagé. Rien ni personne ne me fera dévier et encore moins renoncer", affirme encore le maire d'Issoudun. A la suite de ces faits, André Laignel bénéficiait d'une protection particulière depuis vendredi.