Politique

Un couple de Drômois du Poët-Laval, fait Juste parmi les Nations

Par David Meilhac, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 28 juillet 2014 à 6:00

Côte à côte, les deux amis d'alors du Poët Laval, Jacques Robin et le "jeune" juif Sam Grinzpan.
Côte à côte, les deux amis d'alors du Poët Laval, Jacques Robin et le "jeune" juif Sam Grinzpan. © Radio France - David Meilhac

Léa et René Robin ont caché et élevé un enfant juif, durant la Seconde Guerre Mondiale. Dimanche, ils ont été faits Justes Parmi les Nations à titre posthume par le mémorial Yad Vashem.

Léa et René Robin ont été faits Justes Parmi les Nations, dimanche, à titre posthume. Le couple de potiers s'est éteint dans les années 90. De 1943 à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ils ont caché, et élevé un enfant juif au Poët-Laval, près de Dieulefit, dans la Drôme.

Énorme émotion

Dimanche, leur fils Jacques, 78 ans, était là pour recevoir le diplôme au nom de ses parents. Mais aussi son jeune copain de l'époque, je jeune juif recueilli, Samuel "Sam" Grinzpan, ou Serge Gerbier, comme on l'avait appelé à l'époque pour tromper l'ennemi.

Roger Fichtenberg a confié le jeune juif Sam au couple de potiers du Poët Laval.  - Radio France
Roger Fichtenberg a confié le jeune juif Sam au couple de potiers du Poët Laval. © Radio France - David Meilhac

Celui qui a permis cette incroyable rencontre était également de la partie, à 92 ans. Roger Fichtenberg était à l'époque un Eclaireur Israélite de France, sorte de scout de confession juive, qui a aidé à cacher pas moins de 63 enfants juifs durant cette période noire. 

Roger Fichtenberg raconte comment il est parvenu à trouver un abri à Sam et aux autres enfants juifs.

Beaucoup d'autres Justes au Poët-Laval

C'est le deuxième couple du Poët-Laval à être ainsi honoré par le Memorial Yad Vashem. Deux autres anciens du village devraient à leur tour être prochainement honorés.

Le maire du Poët Laval Jean-Claude Roz est fier de voir autant de Justes dans son village.

Le fils de Léa et René Robin a reçu en leur nom leur diplôme de Juste, en présence du "jeune" juif qu'ils ont cachés.