Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Un des principaux poumons verts de Grenoble livré à la circulation automobile.

-
Par , France Bleu Isère

Depuis quelques jours, des voitures particulières et même des camions traversent, toute la journée, le parc des Champs-Elysées à Grenoble. Les promeneurs ne comprennent pas la passivité de la ville.

Un des camions qui circulent dans le parc
Un des camions qui circulent dans le parc - Gérard Fourgeaud

Grenoble, France

Aucune autorité ne peut demander aux gens du voyage de libérer le stade Bachelard où sont installées 80 caravanes d'évangélistes, depuis quelques jours. Ils appartiennent à la mission "Vie et Lumière" Mais riverains, promeneurs et sportifs ne comprennent pas pourquoi la ville les oblige à passer en voiture par le poumon vert qu'est le Parc des Champs-Elysées. En effet,  l'entrée du stade est sévèrement barré par des blocs de béton de plusieurs tonnes. Alors les gens du voyage rejoignent les terrains de sports ombragés en passant par l'arrière du stade et par le parc des Champs Elysées.

La municipalité laisse faire. Eric Piolle, le maire, et Elisa Martin, première adjointe ont refusé les demandes d'interviews de France-Bleu-Isère,  et renvoient l'affaire sur la métropole.  Si le maire ne peut rien sur l'occupation du stade, son pouvoir de police pourrait mettre fin à la circulation des voitures, des camions et des grandes caravanes dans le parc. C'est ce que rappelle Françoise Cloteau, chargée des gens du voyage à la Métropole. 

Comme Grenoble ne possède pas d'aire de grand passage, aucune autorité ne peut demander aux voyageurs de partir du stade.
Grenoble ne possède pas d'aire de grand passage, donc on ne peut pas déloger les gens du voyage du stade. Et de toute façon ceux comme Grazziano Duculty n'apprécient pas les aires de grand passage.

Le campement sur le stade et le nouveau chemin tracé par les véhicules - Radio France
Le campement sur le stade et le nouveau chemin tracé par les véhicules © Radio France - Gérard Fourgeaud

La mairie n'a pas retiré les blocs de bétons qui bloquent l'entrée du stade.  C'est pour cela que plusieurs dizaines de voitures et de camions traversent le parc sur plusieurs centaines de mètres pour arriver sur le terrain de rugby par l'arrière créant des nuisances pour les promeneurs. Il suffirait d'enlever les blocs de bétons pour que les gens du voyage accèdent à leur campement sans dégrader le parc des Champs-Elysées.    

Les blocs qui interdisent l'accès au stade Bachelart - Radio France
Les blocs qui interdisent l'accès au stade Bachelart © Radio France - Gérard Fourgeaud

"Comment peut-on tolérer que des gens circulent en voiture dans le parc ? " demande Richard Cazenave, conseiller métropolitain LR .
"Comment assure-t-on la tranquillité publique dans ces espaces ? " Où est le pouvoir de police du maire ?" " Cette complaisance du maire est très préoccupant"

Les portes du parc des Champs-Elysées ont été retirées pour faire passer les véhicules. Une benne de la ville  est là pour recueillir les poubelles - Radio France
Les portes du parc des Champs-Elysées ont été retirées pour faire passer les véhicules. Une benne de la ville est là pour recueillir les poubelles © Radio France - Gérard Fourgeaud