Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : vers un front républicain - nationaliste en Corse contre Marine le Pen ?

-
Par , France Bleu RCFM
Corse, France

A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle et face au succès du Front national en Corse, les appels à faire barrage à l’extrême droite se multiplient, plus ou moins direct, notamment chez les nationalistes.

Avant le premier tour de l'élection présidentielle 2017, une affiche de la candidate du Front National (FN) Marine Le Pen avec un autocollant " No vote !" pronant l'abstention sur le nez - photo Lionel Vadam
Avant le premier tour de l'élection présidentielle 2017, une affiche de la candidate du Front National (FN) Marine Le Pen avec un autocollant " No vote !" pronant l'abstention sur le nez - photo Lionel Vadam © Maxppp - maxppp

Dans les rangs nationalistes, les prises de position se suivent mais ne se ressemblent pas toujours, deux jours après la qualification de Marine Le Pen au second tour aux côtés d'Emmanuel Macron.

Jean-Guy Talamoni confirme qu'il s'abstiendra. Ce qui n’empêche pas le président de l’assemblée de Corse de conseiller aux nationalistes qui voteront de faire barrage au FN.

Du côté de Gilles Simeoni, la position officielle du président de l'exécutif a été rendue publique ce mercredi matin. Après consultation du conseil exécutif et de l'ensemble de la majorité territoriale, Gilles Simeoni "appelle les Corses à dire non, sans états d'âme ni hésitation, au Front national et à Marine Le Pen dont le programme est incompatible avec le modèle de société qu'il prône. La décision de voter Emmanuel Macron au second tour n'est donc pas un chèque en blanc à son égard", affirme Gilles Simeoni, mais reste "le plus sûr moyen d'empêcher la victoire du FN."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le FN "aux antipodes de tout ce que nous défendons pour la Corse" (PNC)

Au PNC, le parti de Jean-Christophe Angelini, une position a été arrêtée ce mardi soir. Le Partitu di a Nazione Corsa appelle à utiliser le seul bulletin possible face aux idées défendues par le Front National. Peut-être Emmanuel Macron ?

"Je pense que le projet politique de Marine Le Pen est aux antipodes de tout ce que nous défendons depuis des décennies pour la Corse. Qu’il contient en termes de valeurs, d’engagements programmatiques, de vision de la société des aspects qui sont pour nous rédhibitoires. Je ne montre pas pour autant du doigt les Corses qui ont voté pour elle au premier tour et qui ont peut-être voulu exprimer un désarroi, des préoccupations et un niveau d’inquiétude et d’attente non satisfait depuis très longtemps, en ce qui me concerne politiquement, comme je l’ai fait au premier tour d’ailleurs, j’irais utiliser le bulletin de vote qui demeure pour dire cette opposition à un projet de société fondé sur la sortie de l’Europe, le retour au franc, et la disparition des collectivité régionales et un recul de civilisation que je n’accepte pas !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pierre Savelli appelle à faire barrage au Front national

A Bastia, où Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour avec le tiers des suffrages exprimés, Pierre Savelli, le maire appelle à faire barrage au Front national ! Pour l’élu nationaliste, ce vote témoigne de la souffrance et de la difficulté de beaucoup de Bastiais.

"Le FN fait aujourd’hui 500 voix de plus qu’au premier tour en 2012. C’est un sujet qui nous préoccupe, il y a un vote extrémiste naturellement mais il y a aussi un vote protestataire et en tout cas un vote qui est la manifestation de souffrances et de difficultés que peuvent ressentir beaucoup d’habitants de Bastia par rapport à leurs conditions socio-économiques. C’est une élection présidentielle donc on envoie un message au futur président de la République. Ce qu’on espère c’est que ce soit M. Macron même si on ne partage pas tout son programme notamment en ce qui concerne son positionnement par rapport aux dossiers importants pour la Corse. Il vient de la finance, c’est un capitaliste, je ne pense pas que le capitalisme va nous sauver mais les idées véhiculées par le Front national sont à l’opposé des idées que nous véhiculons. Aujourd’hui il faut faire barrage au Front national !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Le MCD de François Tatti appelle également à voter en faveur d'Emmanuel Macron au second tour le 7 mai prochain.

Marine Le Pen en tête du 1er tour en Corse

Dimanche, au 1er tour de l'élection présidentielle, c'est la candidate du Front national qui est arrivée en tête dans l'île. Marine Le Pen a recueilli 42.788 voix (27,86%), devant François Fillon, 39.108 voix (25,51%), très loin devant Emmanuel Macron qui a totalisé 28.386 voix (18,49%).

Marine Le Pen arrive en tête également dans les principales villes insulaires. A Ajaccio, Bastia, Biguglia, Sartène, Propriano, Lucciana.

Présidentielle - 1er tour : les résultats en Corse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess