Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un nouveau député en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Après la nomination de la députée nantaise Sarah El Haïry au gouvernement, ce dimanche soir, c'est son suppléant qui va prendre sa place à l'Assemblée nationale. Luc Geismar est un ancien élu Modem de Sainte-Luce-sur-Loire.

Luc Geismar aux côtés de François Bayrou, en 2018.
Luc Geismar aux côtés de François Bayrou, en 2018. - Luc Geismar

Il était le suppléant de Sarah El Haïry depuis son élection de 2017. Et la députée étant nommée secrétaire d’Etat (en charge de la jeunesse et de l’engagement), c'est Luc Geismar qui va lui succéder au palais Bourbon, en tant que député de la 5ème circonscription de Loire-Atlantique.

Un professionnel du Tourisme, engagé au Modem

Originaire d'Alsace et âgé de 53 ans, Luc Geismar est arrivé à Nantes, il y a 25 ans, pour des raisons professionnelles. Il est directeur régional des ventes dans le secteur du tourisme (chez Pierre et Vacances).

Politiquement, il était à l'UDF, avant de rejoindre le Modem (Mouvement démocrate), le parti de François Bayrou. Il obtient ses premiers mandats, à Sainte-Luce-sur-Loire, dans l'agglomération nantaise, aux côtés de Bernard Aunette, d'abord dans la majorité, comme adjoint au développement économique et au tourisme, avant de passer dans l'opposition en 2014. 

Moins de deux ans de mandat

Luc Geismar ne s'est pas représenté aux dernières élections municipales, et son parcours politique va donc l'amener à l'Assemblée nationale, d'ici un mois, en lieu et place de Sarah El Haïry. Il aura peu de temps avant les prochaines élections législatives : à peine deux ans ! "Je ne connais pas encore tout le territoire, reconnaît-il. Je vais rencontrer les élus, les associations, et au fur et à mesure, des sujets apparaîtront et nous y travaillerons avec mon équipe."

Ce nouveau député veut s'inscrire "dans la continuité" de Sarah El Haïry, et il se fixe déjà une priorité : s'attaquer aux vols de moutons qui se multiplient, depuis le début de l'année, en Loire-Atlantique. Il aimerait également profiter de ce mandat pour travailler sur la question de la fin de vie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess