Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Un passe Navigo senior pour les plus de 62 ans dès le 1er décembre 2019, confirme Valérie Pécresse sur France Bleu Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France était en direct sur France Bleu Paris ce jeudi. Elle a parlé du passe Senior, désormais pour les plus de 62 ans mis en place dès le 1er décembre 2019, d'un passe Navigo Liberté et d'une station dans Paris pour mesurer les particules ultrafines.

Valérie Pécresse
Valérie Pécresse © Radio France - Martine Bréson

Île-de-France, France

Valérie Pécresse, était l'invitée exceptionnelle de France Bleu Paris ce jeudi matin. La présidente de la région Ile-de-France a évoqué de nombreux sujets et elle a répondu en direct aux questions des auditeurs.

Les transports en commun

Les travaux de l'été ont posé beaucoup de problèmes aux usagers. "Ils étaient ultra nécessaires, affirme Valérie Pécresse, et ce sera la même chose l'été prochain". 

Elle revient sur son coup de gueule contre la SNCF. Elle pense qu'il y a eu deux erreurs. Il n'y a pas eu assez de bus de substitution et il y a eu des erreurs de faites dans la gestion des travaux, dit-elle. Valérie Pécresse demande au gouvernement de créer un fond d'indemnisation des voyageurs quand il y a des incidents de chantiers dans les travaux. 

Passes Navigo 

Le passe Navigo à 37,50 euros pour les retraités de plus de 62 ans sera disponible le 1er décembre 2019, précise la présidente de la région.

Un passe Liberté+ sera expérimenté cet automne. Il permettra à ceux qui n'ont pas de passe Navigo d'utiliser les transports et d'être facturés à la fin du mois sur leur consommation réelle. 

La disparition des tickets en carton à la fin de l'année 2021 : c'est le souhait de la Région qui les remplace par une carte magnétique personnelle. Cette carte s'appelle Easy, elle coûte 2 euros et elle permet de stocker les tickets.  

Dès le samedi 14 septembre 2019, des métros vont circuler toute la nuit. C'est une expérimentation, précise Valérie Pécresse "pas pour toutes les lignes, pas pour toutes les stations".  

La pollution de l'air 

"L'essentiel de la pollution en Ile-de-France c'est d'abord les transports", indique Valérie Pécresse et "de ce point de vue nous n'avons pas les bons instruments de mesure. C'est pour ça que nous allons, avec Airparif, dans les semaines qui viennent, mesurer désormais les particules ultrafines dans l'atmosphère". 

Pour l'instant, on mesure les particules fines. "Nous aurons une station fixe d'Airparif dans Paris qui mesurera les particules ultrafines. Ce sera une innovation pour vérifier que nos règles en matière de pollution de l'air sont les bonnes".

La rentrée scolaire et la place du numérique dans les lycées

La présidente de la région Ile-de-France indique que cette rentrée est placée sous le signe du pouvoir d'achat des familles. Tous les manuels scolaires seront "intégralement payés par la région et par ailleurs 50% des lycéens ont choisi de passer au 100% numérique et là, nous offrons soit une tablette soit un ordinateur..." Elle précise que les tablettes sont françaises. "C'est une économie de 300 euros en moyenne pour les familles".

Face aux critiques de l'opposition qui pointe du doigt les mauvaises connexions internet, Valérie Pécresse répond que les tablettes fonctionnent off line et que les manuels sont téléchargés en pdf. "Cela veut dire que, même s'il n'y a pas de connexion internet chez les enfants chez eux, ils peuvent évidemment faire leur devoir sans internet". Elle ajoute que "le problème d'une opposition qui veut juste critiquer c'est que quelques fois, ils tombent à côté".

"La région a fait un milliard d'économie depuis trois ans et grâce à cela j'avais les moyens d'offrir des tablettes à tous les lycées d'Ile-de-France", dit-elle mais elle précise qu'elle croit que c'est aux enseignants de choisir s'ils en veulent ou pas. 

Choix de la station

France Bleu