Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un plan de 30 millions d'euros débloqué pour aider les bases militaires

-
Par France Bleu

Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, en visite à Castelnaudary (Aude), a annoncé ce vendredi la mise en place d'un plan d'urgence de 30 millions d'euros. Objecif : aider les bases de défense en y améliorant les conditions de travail.

Le ministre de la Défense a effectué une tournée "en immersion" dans plusieurs bases militaires
Le ministre de la Défense a effectué une tournée "en immersion" dans plusieurs bases militaires © Maxppp

Trente millions d'euros : c'est la somme qui va être débloquée par le ministère de la Défense en aide aux bases françaises de défense. C'est le ministre Jean-Yves Le Drian, en visite à Castelnaudary, qui a annoncé ces mesures destinées à permettre "un plan d'amélioration des conditions de travail en base de défense à mise en oeuvre immédiate ".

Ces fonds nouveaux devraient être débloqués dès la semaine prochaine. Ils concerneront uniquement des "dépenses concrètes ", comme les équipements ou la réfection des locaux, a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué publié dès vendredi matin.

Jean-Yves Le Drian de retour d'une "tournée d'immersion "

Toujours selon le ministère, cette décision a été prise par le ministre après une "tournée d'immersion " menée cette semaine dans plusieurs régiments. A l'issue de ces déplacments, Jean-Yves Le Drian a été "convaincu de la nécessité de soulager la gestion des bases de défense ".

La Loi de programmation militaire, adoptée lundi par le Sénat et prochainement examinée par l'Assemblée nationale, prévoit la supression de 23.500 postes dans l'armée, entre 2014 et 2019, dont 9.000 dans les forces opérationnelles. Entre 2008 et 2013, 54.000 postes ont déjà été supprimés. Début octobre, le ministre avait annoncé la supression de plusieurs régiments dans le cadre de cette loi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess