Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Un pole métropolitain Nord Franche Comté pour quoi faire ?

jeudi 21 juin 2018 à 18:06 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Voilà au moins trente ans que les élus de Belfort et Montbéliard cherchent à donner une cohérence à ce territoire de 350 000 habitants. Le pole métropolitain du Nord Franche-Comté est-il la solution ? Ou s'agit-il d'un "machin" de plus dans le mille feuilles territorial ? Tentative de réponse.

L'espace médian du Nord Franche Comté, avec le nouvel hôpital, la gare TGV et la Jonxion
L'espace médian du Nord Franche Comté, avec le nouvel hôpital, la gare TGV et la Jonxion © Radio France - Christophe Beck

Crée le 1er septembre 2016, le pole métropolitain du Nord-Franche-Comté a pour ambition de donner une cohérence à ce territoire de 350 000 habitants, partagé entre cinq intercommunalités : le Grand Belfort, Pays de Montbéliard Agglomération, le Pays d'Héricourt, ainsi que les communautés de communes du Sud Territoire et des Vosges du Sud. 

"Un géant économique mais un nain politique"

"Entre Belfort, Montbéliard, Héricourt, première région industrielle de France, nous sommes un géant économique, mais un nain politique. Le pole métropolitain est la construction politique du Nord Franche Comté", déclare Damien Meslot, le maire de Belfort et président du Grand Belfort. 

Est-ce que ça suffira à mettre un terme à trente ans de concurrence, parfois exacerbée ? Le pôle métropolitain du Nord Franche Comté sera fort, si ses élus parviennent à placer l’intérêt de ce grand territoire, avant celui de leurs propres « chapelles ».  "Il faudra veiller à ce qu'aucun d'entre nous ne tire la couverture a lui. Et amorcer des politiques publiques de compromis qui s'adaptent sur tout le territoire". renchérit le patron de Pays de Montbéliard Agglomération, Charles Demouge, président en exercice du pôle métropolitain.

Avec le déménagement de l'hôpital, Montbéliard subit la double peine

Car, on l'a vu, les querelles de chapelle ont la vie dure. Et les intérêts particuliers demeurent. Illustration avec cette question de l'espace médian : gare TGV, Jonxion et hôpital qui profite davantage au Territoire de Belfort qu'à Montbéliard. Au grand dam du montbéliardais Charles Demouge. "Avec le déménagement de l'hôpital de Montbéliard vers Trévenans, l'agglo perd 500 000 € de versement transport, alors qu'elle doit financer le transport par car jusqu'à cet espace médian, autour des 400 000 €. C'est la double peine. On est pas loin du million d'€ de perte".  En réponse, Damien Meslot propose à PMA de rejoindre la société patrimoniale Tandem et le syndicat de la Jonxion.  Pas sûr que le Pays de Montbéliard s'y retrouve. 

Pas de compétences, mais des sujets variés

Mais concrètement à quoi sert ce pôle métropolitain et quelles sont ses compétences ?  Le Pole Métropolitain discute des sujets dont il se saisit. Ce n'est pas une collectivité. Il n’a aucune compétence obligatoire. Son rôle est d’organiser la concertation. Il a déjà quelques réalisation à son actif. Le compromis sur l'installation des deux cliniques privées à la Jonxion et à Montbéliard. Mais aussi la fusion des deux scènes nationales de Belfort et Montbéliard. Son prochain chantier concerne les transports avec la création d'un syndicat unique pour les deux réseaux de Belfort et Montbéliard. 

Est-ce la préfiguration d'une super communauté d'agglomération ? Pas vraiment

Ce pôle métropolitain préfigure-t-il la création d’une nouvelle collectivité ? Style super communauté d’agglomération à 350 000 habitants ?    Pourquoi pas, mais pas dans l’immédiat, dit-on à Belfort comme à Montbéliard. Hors de question pour Fernand Burckhalter, le président de la communauté de communes du Pays d’Héricourt, qui estime que cette super collectivité éloignerait encore le citoyen des centres de décisions. "Une structure supplémentaire n'est pas utile. Chaque territoire dispose de ingénierie nécessaire pour assumer ses équipements. A Hericourt, nous avons plusieurs projets métropolitains, comme un multiplex cinéma et l'accueil de l'odyssée du cirque avec une école régionale du cirque.

En clair, le succès du pole métropolitain Nord Franche Comté repose sur la volonté de ses élus à travailler dans l'intérêt de ce grand territoire.