Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un rapport sénatorial s'alarme de la "radicalisation islamiste" en France

-
Par , France Bleu Paris

Ce rapport propose 44 mesures pour "juguler la radicalisation islamiste" en France. Sur France Bleu Paris, ce lundi, la sénatrice LR du Val d'Oise, rapporteure du texte, s'inquiète d'un "phénomène qui se vérifie partout en France".

Jacqueline Eustache-Brinio, sénatrice LR du Val d'Oise, rapporteure d'un texte sur la "radicalisation islamiste" en France.
Jacqueline Eustache-Brinio, sénatrice LR du Val d'Oise, rapporteure d'un texte sur la "radicalisation islamiste" en France. © Maxppp - Vincent Isore

"La radicalisation islamiste" est "une réalité" dans un nombre croissant de quartiers, souligne ce rapport sénatorial, après 70 entretiens menés par des sénateurs qui proposent une quarantaine de mesures pour lutter contre ce phénomène, à commencer par mieux surveiller certaines écoles hors contrat, associations, et clubs de sports. 

Selon, la sénatrice LR du Val d'Oise, rapporteure du texte, "un certain nombre de quartiers se détachent de l'organisation de la société française". Invitée de France Bleu Paris, ce lundi, Jacqueline Eustache-Brinio, appelle à agir vite car "ce phénomène se vérifie partout en France en dehors du Grand-Ouest". "Il y a des normes religieuses, qui passent devant les règles de la république et c'est assez inquiétant."

Toutefois, la sénatrice ne donne pas de précisions sur ces quartiers, qui existent "biensur" en Ile-de-France. Jacqueline Eustache-Brinio assure que le gouvernement a dressé "une liste confidentielle". 

Protéger les enfants

La priorité pour les sénateurs à l'origine de ce rapport, c'est de "protéger les enfants". La sénatrice du Val d'Oise alerte sur le nombre de scolarisation à domicile qui a "doublé en dix ans". Le rapport préconise également des contrôles accrus pour les écoles hors contrat.

Les sénateurs plaident aussi pour une surveillance renforcée des associations. "Par exemple, des associations de soutiens scolaires, dont on ne connait pas toujorus le contenu, et qui reçoivent de l'argent public", pointe la rapporteure du texte. Jacqueline Eustache-Brinio veut par ailleurs agir dans le monde du sport, où "des choses qui ne sont pas acceptables sont tolérées". 

Le rapport met en garde contre les mouvements rigoristes comme les salafistes et les Frères Musulmans. "Partout, on doit regarder qui fait quoi dans ce pays, pour faire en sorte de stopper cette organisation qui consiste à mailler le terrain. Pour les municipales, on a vu l'entrisme d'un certain nombre de militants qui sont venus là pour apporter des voix au nom d'une communauté, et nous devons lutter contre ça", ajoute la sénatrice LR. 

Parmi les 44 mesures préconisées, il y aussi le rétablissement de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess