Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Polémique à la mairie de Dijon après l’embauche du gendre de François Rebsamen

jeudi 28 septembre 2017 à 22:01 - Mis à jour le vendredi 29 septembre 2017 à 14:33 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Le Canard Enchaîné révèle ce mercredi 28 septembre que le compagnon de la fille de François Rebsamen, le maire de Dijon, vient d'être embauché comme attaché de presse à la mairie. Des élus de l'opposition ont aussitôt réagi.

Le fait du prince au palais des ducs, ou un recrutement comme un autre ?
Le fait du prince au palais des ducs, ou un recrutement comme un autre ? © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Le Canard Enchaîné parlait de Dijon ce mercredi. En quelques lignes, en deuxième page, le journal satirique révéle que le nouvel attaché de presse de la ville n'était autre que le compagnon de la fille du maire François Rebsamen. De quoi faire naître un soupçon de favoritisme parmi les élus de l'opposition municipale.

À contre-courant de la loi sur la moralisation de la vie publique

Ceux du groupe « Agir pour Dijon », Emmanuel Bichot en tête, ont publié un communiqué pour critiquer des pratiques qui vont disent-ils à"contre-courant du mouvement de fond confirmé par la loi pour la confiance dans la vie politique". Il fait référence à la loi récente du 15 septembre dernier, qui prévoit que les ministres, parlementaires ou exécutifs locaux ne peuvent embaucher des personnes de leur famille proche. En l'occurrence, il s'agit du compagnon de la fille du maire, recruté, au sein du cabinet, insiste Emmanuel Bichot, "au grade de catégorie A, avec une rémunération fixée au maximum d'ancienneté". Les élus étaient au courant de la création de ce poste, mais ils ont appris ses liens familiaux par le Canard Enchaîné.

Ni du favoritisme, ni un emploi fictif

François Rebsamen n'a pas du tout l'intention de revenir sur ce contrat dont il défend la légitimité. Il écarte toute intention de favoritisme ou fait du prince. L'attaché de presse, jure-t-il, a été choisi comme pour tout le monde, pour ses compétences et rien d'autre, par la direction des ressources humaines de la ville. "Et il travaille, ce n’est pas un emploi fictif ", ajoute le maire de Dijon.

→ Lire aussi : L'Assemblée vote l'interdiction des emplois familiaux pour les parlementaires