Politique

Un remaniement ministériel dès lundi ?

France Bleu lundi 31 mars 2014 à 9:17

François Hollande et Jean-Marc Ayrault, la semaine dernière à Versailles
François Hollande et Jean-Marc Ayrault, la semaine dernière à Versailles © MaxPPP

L'agenda pourrait s'accélérer, pour François Hollande, au lendemain de la débâcle de la gauche au second tour des élections municipales. Le remaniement ministériel, évoqué depuis des mois, pourrait intervenir, sinon ce lundi, dans les tout prochains jours. Un rendez-vous prévu ce lundi matin entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls a été "reporté à plus tard".

François Hollande est "contraint " de procéder "à un changement d'équipe aujourd'hui ". Et ce n'est pas un membre de l'opposition, mais le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, qui l'a dit, ce lundi matin, invité sur RMC. Après la lourde défaite socialiste dimanche soir au second tour des municipales, et la perte de plus de 150 villes de plus de 9.000 habitants, le président de la République est sommé de tous bords de changer l'équipe ministérielle. 

Et cela pourrait arriver dès ce lundi : François Hollande "prendra la parole, sans doute à la télévision ", a affirmé sur RTL son ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, sans préciser à quel moment aura lieu cette intervention. Toujours est-il que l'agenda est chargé ce lundi pour l'équipe de l'exécutif : François Hollande doit recevoir ce lundi matin Manuel Valls à l'Elysée, avant de déjeuner avec Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre et son ministre de l'Intérieur devaient se rencontrer à 8h30, mais cette réunion a été "reportée à plus tard ". 

Jean-Marc Ayrault restera-t-il Premier ministre ?

Si le remaniement semble désormais inéluctable, la grande inconnue demeure le nom du futur Premier ministre. rien n'empêche François Hollande de garder Jean-Marc Ayrault à ses côtés et de remanier le reste du gouvernement en profondeur. Mais selon un sondage BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, publié ce lundi, 74% des Français souhaitent voir Matignon changer de locataire. Manuel Valls arrive en tête des premiers-ministrables avec 31% des opinions, suivi par Martine Aubry (17%), Laurent Fabius (16%) et Bertrand Delanoë (8%).

Pour le président de l'UMP Jean-François Copé, interrogé ce lundi matin sur RTL, il est "impossible de garder l'équipe en l'état ". Même son de cloche pour Anne Hidalgo : la toute nouvelle maire de Paris a déclaré ce lundi sur Europe 1 qu'il "faut un changement très très important d'équipe, un changement de gouvernement. Les Français l'attendent ". Selon certaines souces, Jean-Marc Ayrault envisageait d'annoncer sa démission dès dimanche soir, mais en a été dissuadé par ses conseillers. Lors de sa conférence de presse, il a donc expliqué avoir reçu le message du second tour :

"C'est un message clair, qui doit être pleinement entendu (...). Le président de la République tirera les enseignements de ce scrutin". — Jean-Marc Ayrault, dimanche soir lors de sa conférence de presse

Pas de changement de politique ?

"Après ce sinistre politique majeur, la confiance n'est pas automatique ", a déclaré le député PS de la Nièvre Christian Paul. Quatre courants de la gauche du PS vont proposer ce lundi aux députés de demander "une réorientation " de la politique du gouvernement. Rien ne dit, cependant, que le remaniement s'accompagnera d'un changement de cap : au lendemain du premier tour, qui avait déjà vu la gauche mise en difficulté, François Hollande avait continué à défendre les deux lignes directrices de sa politique depuis le début de l'année : le "pacte de responsabilité", les 50 milliards d'euros de réduction des dépenses publiques prévus d'ici 2017.

municipales bandeau résultats - Radio France
municipales bandeau résultats © Radio France