Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pour financer les clubs amateurs, un sénateur du Doubs veut taxer les transferts des sportifs professionnels

vendredi 7 septembre 2018 à 18:53 - Mis à jour le samedi 8 septembre 2018 à 10:42 Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon et France Bleu

Le sénateur du Doubs Jean-François Longeot interpelle la nouvelle ministre des Sports Roxana Maracineanu ce vendredi. Face aux difficultés financières des clubs amateurs, le sénateur de l'Union centriste souhaite taxer les transferts des sportifs professionnels. Il dépose une proposition de loi.

Jean-François Longeot, ancien maire d'Ornans, est sénateur du Doubs.
Jean-François Longeot, ancien maire d'Ornans, est sénateur du Doubs. © Radio France - Anne FAUVARQUE

Doubs, France

Une taxe sur les transferts des sportifs professionnels : c'est la proposition de loi du sénateur du Doubs, Jean-François Longeot. Le sénateur de l'Union centriste vient de la transmettre à la nouvelle ministre des sports Roxana Maracineanu ce vendredi. Cette taxe permettrait de soutenir les clubs amateurs, confrontés à des difficultés de budget de plus en plus importantes, "notamment en milieu rural" déplore Jean-François Longeot. 

Des difficultés qui ne feront que s'accentuer avec la baisse de la dotation du ministère des sports, annoncée récemment par le Premier ministre, Edouard Philippe. Mais Jean-François Longeot refuse "de se lamenter en disant qu'on ne trouve plus d'argent pour alimenter les clubs amateurs et pour les aider".

Une taxe à hauteur de 5% des transferts

Alors le sénateur du Doubs propose de taxer les transferts des sportifs professionnels "dès lors qu'ils dépassent un certain montant". Et cette taxe, Jean-François Longeot l'imagine à hauteur de "5% sur les transferts entre clubs professionnels". Elle serait ensuite reversée au Comité national olympique et sportif, "ce qui ferait quand même une masse d'argent importante pour les clubs amateurs qui ont plein de difficultés pour boucler leur budget, effectuer des déplacements et avoir à assurer l'encadrement des jeunes dans les écoles sportives".