Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Metz : une campagne pour la fusion entre Alsace et Moselle

lundi 27 août 2018 à 18:39 Par Clément Lhuillier, France Bleu Alsace, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le Parti des Mosellans a diffusé plusieurs affiches dans l'agglomération de Metz pour inciter les habitants du département à soutenir une fusion de la Moselle avec l'Alsace.

La campagne d'affichage menée par les régionalistes de Moselle dans Metz et ses environs
La campagne d'affichage menée par les régionalistes de Moselle dans Metz et ses environs - Capture d'écran www.57pdm.org

Grand Est, France

Le Grand Est symbolisé par un boulet de prisonnier, et ce message : "peuple de Moselle et d'Alsace, prends ton destin en main !". Voilà la campagne d'affichage lancée le 23 août par le Parti des Mosellans, sur 26 panneaux publicitaires de Metz et de ses environs. 

Des affiches similaires à celles diffusées par les régionalistes alsaciens d'Unser Land, et qui avaient créé la polémique dans le contexte lié à l'avenir de l'Alsace au sein de la grande région

Une nouvelle région Alsace-Moselle ? 

Unser Land, farouche adversaire du Grand Est, défend une collectivité à "statut particulier", en dehors de l'actuelle région, pour le Haut-Rhin et le Bas-Rhin réunis. Et le Parti des Mosellans va plus loin et milite pour former une région Alsace-Moselle.  

Un avenir commun entre l'Alsace et la Moselle"

L'initiative est soutenue par le président d'Unser Land. "Il y a de vraies raisons pour réfléchir à un avenir commun entre l'Alsace et la Moselle" affirme Jean-Georges Trouillet qui cite l'histoire commune des deux territoires, des raisons linguistiques, leur caractère transfrontalier, et bien entendu le droit local. Mais l'Alsacien se veut prudent et ajoute que "ce sont aux mosellans d'ouvrir de le débat chez eux et de décider de leur destin." 

Jean-Georges Trouillet, président d'Unser Land

La réponse de la Meurthe-et-Moselle 

Mais une séparation de la Moselle des autres départements du Grand Est ne suscite pas vraiment d'enthousiasme du côté des élus lorrains. Le président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle Mathieu Klein a même formulé une contre-proposition plutôt osée, en réponse au rapport Marx : un rapprochement de la Moselle avec son département. Son homologue Patrick Weiten a rapidement fait savoir qu'il n'en était pas question.