Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle : une campagne vraiment "étrange" pour les électeurs toulousains

jeudi 2 mars 2017 à 9:12 Par Vanessa Marguet et Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

France Bleu Toulouse a demandé aux Toulousains ce qu'ils pensaient de cette campagne électorale et du maintien de François Fillon. Quelques-uns le soutiennent, mais la majorité ne comprennent pas et trouvent que cela rajoute du discrédit à la politique.

Les électeurs toulousains jugement le climat "étrange"
Les électeurs toulousains jugement le climat "étrange" © Radio France - Radio France

Toulouse, France

C'est une décision qui ne laisse personne indifférent : le maintien de la candidature de François Fillon, alors qu'il est convoqué par la justice le 15 mars prochain pour une probable mise en examen. Les Toulousains sont nombreux à commenter. Certains défendent le candidat de la droite et du centre dans la course pour l'Elysée.

C'est une manipulation faite par le gouvernement pour contrer sa candidature. Je comprends qu'il se maintienne. — Pierre-Emmanuel, un Toulousain de 24 ans

Mais cet homme est assez isolé sur cette position. La majorité des gens rencontrés par France Bleu Toulouse dénoncent plutôt l'attitude de François Fillon. Les uns sont surpris car ils étaient persuadés qu'il allait laisser la main. D'autres, comme cette quadragénaire, estiment que cette attitude n'est malheureusement pas surprenante :

Il avait dit le contraire il y a peu de temps. Comme tous les hommes politiques, il a changé d'avis. — Une quadragénaire toulousaine

D'autres Toulousains sont plus virulents et fustigent l'attitude du candidat de la droite et du centre. "Qu'est-ce qu'il fait encore là ?" peste un livreur de sushis. Et il ajoute :

De toute façon, le climat est étrange, la campagne est étrange, les candidats sont étranges.

Le reportage d'Olivier Lebrun

Pour beaucoup de Toulousains, c'est toute la campagne qui en pâtit. Une femme le résume ainsi : "cela ne me donne pas envie de voter. Je vais le faire parce que c'est un devoir citoyen , mais je n'ai pas l'impression d'avoir des personnes très honorables en face de moi !"