Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Une cinquantaine de Stéphanois invités pour une concertation sur le Revenu universel d'activité

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les Stéphanois étaient appelés à donner leur avis vendredi sur le Revenu universel d'activité (RUA). Une cinquantaine de participants ont débattu sur cette réforme en présence d'Olivier Noblecourt, délégué interministériel pour la lutte contre la pauvreté.

Une cinquantaine de Stéphanois ont répondu présent pour la consultation sur le RUA
Une cinquantaine de Stéphanois ont répondu présent pour la consultation sur le RUA © Radio France - Margaux Caroff

Saint-Étienne, France

Le Revenu universel d'activité est une réforme du gouvernement qui prévoit de refondre toutes les aides sociales en une seule allocation.  L'objectif affiché par Olivier Noblecourt, délégué interministériel chargé de la lutte contre la pauvreté, est de simplifier les démarches et "d'économiser de la paperasse et des moyens humains pour les concentrer sur l'aide au retour à l'emploi, qui est un facteur essentiel pour sortir de la pauvreté." Avec le rapporteur général de la réforme, Fabrice Lenglart, le délégué interministériel fait un tour de France pour organiser ces concertations sur tout le territoire. 

Une cinquantaine de citoyens étaient donc réunis au Centre des congrès de Saint-Étienne pour une journée entière d'ateliers de réflexion et de débats sur cette question. 

Pour Lionel, un stéphanois qui ne touche pas d'allocations, c'était important d'être là : "Je suis un citoyen et c'est bien de donner son avis, c'est important d'être dans l'échange." Il est d'accord sur le fond de la réforme, il aurait même aimé qu'elle arrive plus tôt.

Pour Bernadette en revanche, la journée n'a pas été convaincante "C'est très confus, moi je ressors un petit peu perdue. Je ne suis pas complètement satisfaite, je n'ai pas l'impression d'avoir fait le tour de la question."

Des manifestants de la CGT contre la réforme

A la fin de la journée, une dizaine de manifestants du syndicat CGT Précaire, se sont présentés devant le Centre des congrès pour dénoncer le RUA qu'ils considèrent comme un moyen détourné du gouvernement pour baisser les allocations. Pour eux, cette refonte du système des minimas sociaux ne peut aboutir qu'à un nivellement par le bas. 

Les manifestants CGT tenus à distance par un cordon de CRS - Radio France
Les manifestants CGT tenus à distance par un cordon de CRS © Radio France - Margaux Caroff

A l'issue de la concertation avec les citoyens stéphanois, Olivier Noblecourt a reçu des membres de la CGT Précaires qui lui ont exposé leurs inquiétudes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu