Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Une élue EELV victime de cyberharcèlement après avoir été victime de propos sexistes par un autre élu à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Lydia Frentzel raconte la campagne qu'elle a subi sur les réseaux sociaux après les propos d'un élu RN lors d'un Conseil municipal à Marseille en février.

La conseillère municipale EELV de Marseille Lydia Frentzel
La conseillère municipale EELV de Marseille Lydia Frentzel - Lydia Frentzel

Marseille, France

Invitée de France Bleu Provence matin, Lydia Frentzel conseillère municipale EELV à Marseille a raconté la campagne de cyberharcèlement dont elle a été victime après avoir subi des propos sexistes de la part du sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier lors d'un Conseil municipal en février. Le parlementaire et conseiller municipal RN lui avait proposé de la retrouver "au même hôtel, même jour, même heure". Stéphane Ravier avait aussitôt après évoqué "une boutade".

Lydia Frentzel comparée à une poupée gonflable

"Pendant près d'un mois, j'ai été très en difficulté puisque trois jours après ces propos, les réseaux sociaux se sont emballés. On a publié des choses difficiles sur moi comme une image de poupée gonflable. C'était très agressif et très violent" témoigne Lydia Frentzel sur France Bleu Provence. "Je n'ai pas eu le choix face à ce déchaînement" qu'elle considère comme "organisé" assure l'élue qui a porté plainte contre Stéphane Ravier. L'élue EELV regrette également que ces propos dégradants apparaissent toujours sur Internet.

"Il faut se défendre. Il ne faut pas laisser passer et aujourd'hui je suis là pour en témoigner. Je suis une femme politique, je dois assurer" affirme Lydia Frentzel qui a reçu également "beaucoup de soutien".

L'élue EELV attend maintenant un procès

Lydia Frentzel et Stéphane Ravier se sont vus lors d'une confrontation devant la police quelques jours après le conseil municipal du 4 février. "Quand j'ai été confrontée à lui, il ne s'est pas excusé. S'il l'avait fait, ce serait réglé. On réglait cela de manière humaine, de femme à homme. Il n'a pas voulu donc on va aller jusqu'au procès" affirme Lydia Frentzel qui estime que cette affaire "traîne beaucoup".

La conseillère municipale EELV Lydia Frentzel sur France Bleu Provence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu