Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Lisieux : une ex-ministre, un député et le maire sortant au second tour

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ils étaient six au premier tour, ils ne sont plus que trois en lice : le député LR Sébastien Leclerc, l'ex-ministre PS Clotilde Valter et l'actuel maire divers droite, Bernard Aubril, arrivés dans cet ordre en mars dernier. Avec une question : la pause due Covid-19 peut-elle rebattre les cartes ?

Les trois candidats au second tour
Les trois candidats au second tour © Radio France - Eric Turpin

C'est un petit cataclysme qui s'est produit au soir du premier tour, le 15 mars : Bernard Aubril, maire depuis 2001 a pointé en troisième position avec 21,5% des suffrages, devancé par Clotilde Valter (23,1%) et le député Sébastien Leclerc arrivé en tête avec une confortable avance de 14 points sur le premier magistrat de la ville. Les trois autres candidats, sous la barre des dix points, ont été éliminés.

4 électeurs sur dix seulement se sont déplacés au premier tour

Pour autant le maire sortant ne s'estime pas encore... sorti : "40% des électeurs se sont déplacés, ça veut dire que 60% ne se sont pas déplacés. Toutes les précautions sanitaires sont prises, je demande aux lexoviennes et aux lexoviens d'aller voter. Je sais que je peux compter sur eux." Sera-ce suffisant pour inverser la tendance ? En attendant de retrouver les électeurs, il faudra retrouver les touristes. A ce titre, Lisieux, ville de pèlerinage, a plus que d'autres souffert du Covid. Sébastien Leclerc en a bien  conscience : "208 000 visiteurs ont été perdus au sanctuaire pendant la période de confinement. On sait que ça ne redémarre pas, _il y a 900 annulations de groupes d'ici au mois de juillet_. En tout cas, en ce qui concerne la ville, on propose de créer une zone bleue surveillée pour éviter les voitures ventouses pour dire : revenez, le centre-ville est à nouveau gratuit." Comment doper le commerce ? L'ex secrétaire d'Etat sous François Hollande, Clotilde Valter a aussi sa petite idée : "il s'est passé un certain nombre de choses pendant la crise. Des commerçants ont pris des initiatives innovantes - et pas seulement dans les métiers de bouche - en utilisant le numérique, en allant livrer ou en proposant leurs produits en drive et il faut s'appuyer sur cette capacité d'innovation pour rebooster le centre-ville. Il faut aussi permettre aux piétons d'y accéder plus facilement et aux deux-roues de pouvoir circuler en sécurité."

Ecoutez le reportage de Philippe Thomas :

Le Covid a coûté jusqu'à présent 1,2 million à la ville

Un commerce qui souffre dans cette ville de 20 000 habitants au taux de chômage de 7,4%. Une réalité qui en cache surtout une autre, comme le souligne Bernard Aubril : "aujourd'hui, il y a de la pauvreté, mais il y a aussi malheureusement de la misère. 25% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté. Nous allons devoir nos priorités, le coronavirus coûte pour l'instant 1,2 million d'euros au budget de la ville. Il va en plus falloir mettre en place une direction de la solidarité pour accompagner les familles pour tenter de reconstruire un avenir plus serein, si tenté qu'il puisse l'être." Le tourisme, le commerce, l'emploi mais aussi la santé sont au coeur de la campagne. Faute de médecins, le service de médecine interne de l'hôpital, en première ligne contre le Covid, va fermer au premier juillet. De quoi faire réagir les candidats à l'instar de Sébastien Leclerc : "on nous met devant le fait accompli alors difficile de se retourner, mais sur un travail de plus longue haleine, il faut savoir accueillir les internes notamment, les accompagner pour trouver un logement peut-être en partenariat avec un bailleur social, à trouver une place pour les enfants à l'école et aider le conjoint à retrouver du travail." Une politique qui pourrait s'appliquer également aux chefs d'entreprises. Pour la socialiste Clotilde Valter, il faut non seulement se montrer plus ferme avec l'Agence Régionale de Santé, ne pas hésiter à aller taper à la porte du Ministère de la santé mais aussi, estime-t-elle "l'hôpital public doit rassembler autour de lui tout le réseau de santé en associant la médecine libérale et tous les professionnels de santé pour les faire travailler ensemble. _La crise a entraîné une mobilisation de tous les acteurs autour de l'hôpital. Dans les mois qui viennent, il va falloir s'appuyer sur cet acquis pour conforter ce réseau._"

Voilà pour les principaux enjeux qui animent cette campagne électorale. Qui sera le prochain maire de Lisieux : Bernard Aubril pour un quatrième mandat ? L'ex-secrétaire d'Etat Clotilde Valter ou Sébastien Leclerc qui devra alors quitter son poste de député ? Réponse dimanche 28 juin au soir.

La mairie de Lisieux
La mairie de Lisieux © Radio France - Didier Charpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu