Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Une manifestation contre l'"invasion migratoire" devant l'ambassade de Hongrie

samedi 7 novembre 2015 à 21:43 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Environ 300 personnes étaient rassemblées ce samedi après midi avenue Foch à Paris pour dénoncer le "chaos migratoire". Une manifestation à l'appel du SIEL, parti d'extrême droite lié au Front National, devant l'ambassade de Hongrie. Ils soutiennent la fermeture des frontières dans ce pays.

Les responsables du SIEL, à la tribune, avenue Foch
Les responsables du SIEL, à la tribune, avenue Foch © Radio France - Rémi Brancato

Paris 16, Paris, France

"Orban au pouvoir, Hollande au placard" : les manifestants sont venus soutenir le premier ministre hongrois Viktor Orban et sa politique de fermeture des frontières pour empêcher l'arrivée des réfugiés. Le modèle hongrois est vanté par le SIEL, le parti "Souveraineté, Indépendance et Libertés", qui organise l'événement.

Son président, Karim Ouchikh, également candidat sur une liste Front National pour les régionales en Île-De-France, et membre du Rassemblement Bleu Marine, estime que Viktor Orban a choisi " de dire non au chaos migratoire qui s'est abattu sur l'Europe". "Une politique courageuse" selon lui. Il appelle aussi ses partisans à manifester .

"J'invite les Français à entrer en résistance contre l'invasion migratoire" 

Rémi Brancato a suivi le rassemblement du SIEL

Cette manifestation se déroule, quelques semaines après un rassemblement similaire devant l'ambassade d'Allemagne dans le même quartier, le 24 septembre dernier.

Manifestation de soutien au cirque Romanès

Quelques heures après, le cirque tzigane Romanès dit avoir subi des dégradations. Alors ce samedi au moment du nouveau rassemblement, quelques dizaines de personnes sont venus soutenir le cirque Romanès. 

Plusieurs élus sont venus soutenir le cirque Romanès - Radio France
Plusieurs élus sont venus soutenir le cirque Romanès © Radio France - Rémi Brancato

Parmi elles, des politiques : le conseiller régional Eric Coquerel et la conseillère de Paris Danielle Simonet, du parti de gauche, ou encore Philippe Poutou, du NPA. Eric Coquerel dit être là "de manière dissuasive": 

" Quand vous avez une organisation qui fait l'apologie du gouvernement hongrois qui, justement, s'en prend aux Roms, aux Tziganes, il vaut mieux prévenir que guérir"

Eric Coquerel, du Parti de gauche

Karim Ouchikh, le président du SIEL, dément toute implication de son parti dans ces dégradations :

"Notre manifestation s'est terminé dans des conditions pacifiques totalement reconnues"

Karim Ouchikh, président du SIEL

Ce samedi, il a d'ailleurs appelé à une dispersion "dans le calme" de ce nouveau rassemblement anti-immigration. Il n'y a pas eu de débordement.