Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Une habitante saisit la CNIL pour des SMS envoyés par Martine Vassal

-
Par , France Bleu Provence

À Marseille, une militante de gauche aimerait savoir pourquoi son numéro de téléphone se retrouve dans le fichier de campagne de Martine Vassal. Son seul lien avec la majorité : elle a tenu un bureau de vote lors des élections départementales.

Martine Vassal lors de la cérémonie des voeux à la maire des 6/8e arrondissements de Marseille
Martine Vassal lors de la cérémonie des voeux à la maire des 6/8e arrondissements de Marseille © Maxppp - Antoine Tomaselli

Marseille, France

Depuis plusieurs mois, Sophie reçoit régulièrement des SMS de l'équipe de campagne de Martine Vassal. Cette photographe est pourtant militante de gauche. Elle a donc saisi la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) pour savoir comment son numéro de téléphone s'est retrouvé dans les fichiers de la candidate Les Républicains à la mairie de Marseille. Elle a également posté un message sur Twitter : "Dites Martine Vassal, qui vous a autorisé à me mettre sur vos listings de campagne ?"

La présidente de la métropole et du département n'a pas répondu à ce message. Sophie ne peut donc émettre que des hypothèses. En 2015, elle a tenu un bureau de vote dans son secteur, tenu par la droite, en laissant son numéro de portable. Elle a également récemment déclaré un changement d'adresse à la municipalité. La mairie de Jean-Claude Gaudin affirme qu'elle ne transmet pas les fichiers officiels aux partis politiques.

Depuis son tweet adressé dimanche à Martine Vassal, la militante a reçu des messages d'autres Marseillais. "Ce sont des personnes qui ont eu ce genre de mésaventures, dit-elle. Plus par mail. Elles auraient fait des démarches auprès des autorités administratives à Marseille. Et reçoivent depuis des informations de campagne sans l'avoir demandé". 

Rien n'interdit les candidats de communiquer de cette façon avec les électeurs. Mais ils n'ont pas le droit d'utiliser des fichiers des administrations publiques. Par ailleurs, la loi les oblige à donner à chaque personne concernée la possibilité de réclamer une désinscription des listes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu