Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Une pétition lancée par Nouvelle Donne réclame la fin du cumul des mandats d'Alain Rousset

lundi 28 décembre 2015 à 6:00 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Le futur président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes sera officiellement installé lundi prochain (4 janvier). Alain Rousset a déjà décidé de jumeler ce poste et son mandat de député de la Gironde. C'est que dénonce Nicolas Pereira du parti Nouvelle Donne. Interview.

Nicolas Pereira était le candidat Nouvelle Donne aux élections régionales.
Nicolas Pereira était le candidat Nouvelle Donne aux élections régionales. © Radio France

Une pétition sur internet demande la démission d'Alain Rousset de son poste de député. Le futur président de la nouvelle grande région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera élu officiellement lundi prochain (4 janvier) à Bordeaux. Mais il va de nouveau cumuler deux mandats puisqu'il est aussi député de la 7ème circonscription de la Gironde. Impossible d’assurer les deux fonctions selon le parti Nouvelle Donne qui a lancé une pétition il y a huit jours. Elle a récolté 1.300 signatures. L'entourage d'Alain Rousset a déjà répondu qu'il allait conserver ses deux mandats jusqu'aux législatives et tant que la loi l'y autorise. Nicolas Pereira, le candidat de Nouvelle Donne aux dernières Régionales, explique pourquoi son mouvement a lancé cette pétition. 

France Bleu : Etre député et président de Région, cela vous choque ?

Nicolas Pereira : Tout le monde peut comprendre que, quand on est président de région, on n'a pas d'autre mandat. D'autres président élus l'ont bien compris, comme Xavier Bertrand dans le Nord-Pas de Calais-Picardie ou Christian Estrosi en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce ne sont pas forcément des exemples pour nous en politique mais ils ont mis fin à leur cumul. On souhaiterait qu'Alain Rousset fasse de même, en cohérence également avec son vote à l'Assemblée puisqu'il avait voté en faveur de la fin du cumul des mandats.

Selon vous, le cumul des mandats n'est pas accepté par les électeurs ?

Franchement, je crois que cette question du cumul des mandats irrite véritablement les gens. Nous sommes à Nouvelle Donne des défenseurs farouches du non-cumul. On est d'accord avec le discours d'Alain Rousset à l'issue des Régionales et on le prend au mot. Il a appelé à un sursaut politique et à la remise en cause de tout ce qui se faisait jusqu'à présent. 

Que lui demandez-vous ?

Ce discours, c'est très bien. Mais Alain Rousset manque de cohérence entre ses paroles et ses actes. La fin du cumul, ça passe par lui aussi. On veut qu'il abandonne son mandat de député de la Gironde parce qu'il est président d'une très grande région. Tout le monde peut le comprendre. Lorsqu'on est président d'une région grande comme un pays, on peut considérer qu'on n'a pas le temps d'être en même temps député. Ce n'est pas une attaque personnelle contre lui mais c'est une question de cohérence et d'efficacité des politiques publiques.