Politique

Une rentrée combative pour le président du département de la Haute Vienne

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin lundi 5 septembre 2016 à 18:05

Le désenclavement reste une priorité pour Jean Claude Leblois
Le désenclavement reste une priorité pour Jean Claude Leblois © Radio France - Françoise Ravanne

" Il faut désenclaver la Haute Vienne". En réaffirmant cette priorité comme au début de sa mandature, Jean Claude Leblois, le président du Conseil départemental de la Haute Vienne a annoncé la couleur; il faisait sa rentrée politique ce lundi 5 septembre et il affirme ne rien vouloir lâcher.

C'est sur le dossier de la ligne à grande vitesse Limoges Poitiers que Jean Claude Leblois a entamé sa conférence de rentrée. Pour le président du Conseil départemental de la Haute vienne , il n'est pas question de lâcher prise sur ce dossier et il compte bien se remobiliser avec les autres collectivités pour relancer une DUP , une déclaration d'utilité publique , la dernière ayant été rejetée par le Conseil d'Etat. Il n'y a pas d'autre alternative explique Jean Claude Leblois qui a multiplié ces dernières semaines les initiatives. " J'ai rencontré François Hollande au mois d'août et avec Alain Rousset, le président de la Nouvelle Aquitaine, nous avons adressé un courrier au Premier ministre" explique encore le président socialiste de l'exécutif en Haute Vienne. Il espère aussi que le dossier de la LGV ne servira pas d'arme politique lors de la campagne pour les prochaines échéances électorales

Le département s'engage pour accélérer l'aménagement de la RN 147

Autre priorité défendue par Jean Claude Leblois : la mise à 2 fois 2 voies de la nationale 147, l'axe reliant Limoges à Poitiers via Bellac. Il faut que le chantier soit enfin lancé et le département est prêt à verser 5 millions d'euros supplémentaires explique t-il mais ça ne suffira pas. Le président du Conseil départemental compte sur l'Agglomération de Limoges pour mettre la main au porte monnaie mais il espère aussi que l'Etat accordera une rallonge budgétaire comme il l'a fait pour la RN 141 , l'axe entre Limoges et Angoulême. Mais Jean Claude Leblois qui s’intéresse décidément beaucoup aux transports pour cette rentrée a aussi affirmé que le département n'avait pas l'intention de se retirer du financement de l'aéroport . Sur ce dossier, il attend de savoir combien Limoges Métropole mettra dans la cagnotte une fois que la ville de Limoges se sera retiré du financement, ce qui doit intervenir en 2017.

"Le numérique : nous voulons fibrer toute la Haute vienne avant 2021"

c'est une source de désenclavement pour le président de la Haute vienne : le déploiement du numérique . Le département va débloquer 17 millions d'euros pour cela avec un premier objectif : l’accès au Haut débit pour tous dés l'an prochain et même l’accès au très haut débit pour toutes les zones d'activités y compris en milieu rural. Le président du Conseil départemental de la Haute vienne qui reconnait qu'il y a du pain sur la planche espère que la campagne pour la présidentielle ne viendra paralyser tous ces projets.

Partager sur :