Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Une rentrée à hauts risques pour le gouvernement

mardi 19 août 2014 à 10:27 France Bleu Alsace

C'est la fin des vacances pour le gouvernement avec le premier conseil des ministres ce mercredi. Le programme s'annonce chargé, avec un chômage en hausse et des indicateurs économiques dans le rouge.

Les ministres du gouvernement Valls
Les ministres du gouvernement Valls © Maxppp

L'été n'a pas été de tout repos pour le gouvernement. Le Conseil constitutionnel a rejeté le volet social du pacte de responsabilité, en retoquant l'allégement des cotisations salariales.

La croissance stagne, le chômage est en hausse

Les derniers chiffres du chômage ne sont pas bon, avec une nouvelle hausse de 0.3% au niveau national, soit 10 000 chômeurs de plus au mois de juin. Et d'après l'INSEE, la croissance a stagné au deuxième trimestre, avec tous les indicateurs dans le rouge, mis à part la consommation des ménages, le déficit public devrait donc dépasser les 4% à la fin de l'année.

Le Premier ministre Manuel Valls annonce qu'il n'est pas question de changer de politique et prépare des baisses d'impôts.

Parmi les grands chantiers de la rentrée, le gouvernement souhaite en priorité réformer les professions réglementées, type greffier, huissier, notaire ou pharmacien, lancer des mesures en faveur de l'apprentissage et relancer la construction.

L'exécutif a aussi promis de faire un geste envers les classes moyennes, après la censure des sages sur l'allégement des cotisations salariales.

Thierry Burger-Helmchen, doyen de la faculté de Sciences Economiques et de Gestion, de Strasbourg

Thierry Burger-Helmchen, doyen de la faculté des sciences économiques et de gestion - MF5 BF

Robert Hertzog, spécialiste des questions de finances publiques et professeur émérite à l'Université de Strasbourg

Robert Hertzog, spécialiste des questions de finances publiques et professeur émérite à l'Universite de Strasbourg - MF5 BF