Politique

A une semaine de la primaire, les socialistes tentent de mobiliser les électeurs

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans dimanche 15 janvier 2017 à 14:24

Les militants socialistes Baptiste Chapuis et Yann Chaillou distribuent des tracts sur le marché à Orléans.
Les militants socialistes Baptiste Chapuis et Yann Chaillou distribuent des tracts sur le marché à Orléans. © Radio France - Etienne Escuer

J-7 avant la primaire citoyenne, organisée par le PS et ses alliés. Dimanche prochain, les électeurs de gauche sont invités à choisir leur candidat à l'élection présidentielle.

Pas de Jean-Luc Mélenchon, d'Emmanuel Macron ni de Yannick Jadot, mais le choix entre 4 ex-ministres socialistes (Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon) et trois candidats de partis affiliés au PS (François de Rugy, Silvia Pinel et Jean-Luc Bennahmias). Depuis l'officialisation des candidatures il y a un mois, les 7 participants doivent mener une campagne express.

Pour les militants de gauche, il faut désormais réussir à mobiliser les électeurs. Exemple sur le quai du roi, à Orléans. A l'entrée du marché, les socialistes tendent des tracts aux passants. Le but : leur rappeler les modalités de la primaire et surtout donner envie d'aller voter dimanche prochain. "En deux semaines, c'est compliqué !", explique Philippe Rabier.

Les gens n'étaient pas encore dedans. Il y a eu les fêtes, la rentrée... Mais je pense qu'on aura une belle surprise." - Philippe Rabier, militant socialiste

Pas question d'appeler à voter pour un candidat en particulier. La campagne est trop courte pour ça. "Une élection se fait surtout dans les deux dernières semaines, poursuit Philippe Rabier. Donc là, on est sur le terrain et on se mobilise tous. Et on est moins dans le côté partisan."

Distribution de tracts sur le marché à Orléans. - Radio France
Distribution de tracts sur le marché à Orléans. © Radio France - Etienne Escuer

Pour cette primaire, il a aussi fallu trouver du monde pour tenir les 75 bureaux de vote loirétains. Baptiste Chapuis, militant PS et ancien conseiller municipal à Orléans, avait quelques doutes sur la motivation des sympathisants socialistes : "On s'était dit que ça allait être compliqué de les mobiliser ! Mais au final ils sont bien là."

"On a même des gens qui nous appellent, qu'on ne connaît pas, et qui veulent nous aider à organiser la primaire. C'est assez stimulant, ça, quand on a 15 à 20 personnes qui viennent nous renforcer" - Baptiste Chapuis, militant socialiste

"La campagne est très courte ! " - Baptiste Chapuis, militant PS

Selon les militants, la mobilisation est même encore plus forte depuis le débat télévisé de jeudi. Un deuxième débat doit se tenir ce dimanche soir à 18h sur BFMTV, RMC et iTélé. Il y en aura même un troisième sur France 2 et Europe 1 jeudi à 20h55.