Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une taxe "Red Bull" sur les boissons énergisantes votée par les députés

-
Par , France Bleu

Une taxe "Red Bull", du nom de la marque la plus connue de boissons énergisantes, a été votée jeudi par les députés. Ces boissons contenant caféine et taurine seront taxées à hauteur d'un euro par litre. Plusieurs études ont alerté sur les effets indésirables de ces produits.

Une taxe "Red Bull" sur les boissons énergisantes votée par les députés
Une taxe "Red Bull" sur les boissons énergisantes votée par les députés © Maxppp

Une taxe sur les boissons énergisantes a été votée jeudi par les députés. Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, ils ont entériné l'amendement "Red Bull" , du nom de la plus célèbre marque de boissons de ce type.

1 euro par litre

A partir du 1er janvier prochain si le texte est définitivement adopté, les boissons énergisantes contenant un seuil minimal de 0,22 gramme de caféine ou 0,3 gramme de taurine par litre seront taxés à hauteur de 1 euro par litre. Ce qui rapporterait à l'État 60 millions d'euros par an . L'opposition dénonce cette nouvelle taxe, et rappelle que l'an passé une mesure identique avait été votée par le Parlement avant d'être invalidée par le Conseil constitutionnel.

Risques sur la santé ?

60 millions, c'est aussi le nombre de litres de ces boissons énergisantes consommés chaque année en France. Le député qui proposait cet amendement, Gérard Bapt, est médecin. Il a rappelé que l'Institut deveille sanitaire (INVS) et l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) ont signalé des effets indésirables de ces boissons, souvent consommées avec de l'alcool par les jeunes. Accidents cardiaques, ou troubles neuropsychiques .

Les députés se prononceront mardi 29 octobre par un votesolennel sur l'ensemble de ce projet de loi de financement de laSécurité sociale pour 2014, puis le Sénat examinera à son tour le texte àpartir du 12 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess