Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Une victoire du Front National est possible en Bourgogne Franche-Comté"

lundi 9 novembre 2015 à 11:50 Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard

A un mois du premier tour des élections régionales, notre politologue Claude Patriat, livre une analyse sans concession de ces élections. Entre une forte abstention et le rejet des partis traditionnels, il estime que le Front National peut créer la surprise.

Claude Patriat
Claude Patriat © Radio France - Claude Patriat

Belfort, France

Professeur de sciences-politique à l'université de Bourgogne, et politologue sur France Bleu Belfort-Montbéliard, Claude Patriat estime que le Front National peut faire jeu égal avec les deux grands partis traditionnels de droite et de gauche. "Depuis les  élections départementales, on a vu apparaître un phénomène nouveau dans notre système politique, c'est que nous avons à faire à un ménage à trois avec le PS, Les Républicains et le FN, et comme au premier tour il y aura division à gauche mais aussi à droite, le Front National est en situation d'être en tête au premier tour".

"Le front républicain n'existe plus"

Si jusqu'à présent, entre les deux tours, le front républicain permettait de faire barrage au FN, cette pratique n'existe plus aujourd'hui selon Claude Patriat."Aujourd'hui on n'en n'est plus là, nous avons franchi une étape vis à vis du Front National, nous ne sommes plus en présence d'un vote de protestation, nous sommes devant un vote de rejet des partis de gouvernement et sans doute même dans un vote d'adhésion vis à vis de certaines idées", c'est pourquoi une victoire du parti de Marine Le Pen en Bourgogne Franche-Comté n'est pas à exclure". 

"Les français sont devenus des intermittents du vote" 

Reste la question de la participation à cette élection, et sur ce point Claude Patriat est très pessimiste : "le problème de l'abstention est devenu une constante de nos élections, et surtout pour ce genre de scrutin. Nous avons en France ce que j'appelle des intermittents du vote qui traduit bien cette crise politique que nous connaissons, et puis, il faut pas oublier que, pour la première fois, ces élections régionales auront au mois de décembre, une période où les gens ont autre chose à penser que d'aller voter".

Claude Patriat