Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Urbanisme: La fronde des maires du Grand Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Certaines communes du Grand Belfort se mobilisent contre un nouveau projet de transfert de compétence en matière d'urbanisme. Une loi les y oblige, à moins qu'ils arrivent à dégager une minorité de blocage. Du coup, la fronde s'organise.

Le président du Grand Belfort, Damien Meslot, s'attendait à ce blocage
Le président du Grand Belfort, Damien Meslot, s'attendait à ce blocage © Radio France - Hugo Flotat Talon

Belfort, France

La loi ALUR oblige les communes, si ce n'est pas déjà fait, à transférer, à partir du 27 mars prochain, leur compétence en matière d'urbanisme à leur intercommunalité. Le PLU (le plan local d'urbanisme) deviendrait ainsi le PLUi et serait géré au niveau intercommunal, et non plus communal, car selon la loi, "le niveau communal n'est plus le mieux approprié"(...) "pour traiter les questions d'étalement urbain, de préservation de la biodiversité, d'économies de ressources ou de pénurie de logement". Un transfert obligatoire donc, à moins qu'il y ait opposition d'au moins "un quart des membres de l'intercommunalité, représentant au moins 20% de la population".

Les conseils municipaux votent contre les uns après les autres

Au sein du Grand Belfort, la résistance s'organise donc, pour parvenir à cette minorité de blocage et faire en sorte que ce transfert de compétence n'ait jamais lieu. Les conseils municipaux des villes d'Essert, de Roppe, Phaffans, Bessoncourt, Montreux Château ont déjà voté contre. Valdoie le fera dans quelques jours, Offemont aussi. Pour le maire d'Essert, Yves Gaume, la compétence de l'urbanisme est trop fondamentale: " Le maire donne l'avenir de sa commune sur 10 à 15 ans à travers son PLU, et c'est l'avenir social, économique et environnemental et c'est vital pour ses citoyens". "C'est une des seules compétences qu'il nous reste" ajoute le maire de Roppe, Louis Heilmann: "sinon on va finir par fleurir les chrysanthèmes lors des commémorations et rien d 'autre".

"Je pense que les mentalités ne sont pas prêtes pour le moment"

Des arguments que comprend Damien Meslot, le président du Grand Belfort, pour qui cette opposition n'est pas une surprise et qui s'est déjà résolu à ce que le transfert ne se fasse pas: "ce n'est absolument pas grave. Nous avons déjà le SCOTT (le schémas de cohérence territoriale)" qui permet, à l'échelle du département, de coordonner nos politiques en matière d'urbanisme et ça suffit. Je pense que les mentalités ne sont pas prêtes pour le moment".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu