Politique

V. Corre, seule députée PS du Loiret, en reprendrait bien pour 5 ans

Par François Gueroult et Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans jeudi 15 septembre 2016 à 15:05

Valérie Corre annonce, à Orléans, sa candidature pour les Législatives 2017
Valérie Corre annonce, à Orléans, sa candidature pour les Législatives 2017 © Radio France - François Guéroult

La députée PS de la 6ème circonscription du Loiret a annoncé ce jeudi matin son souhait de briguer un deuxième mandat.

Elle est la seule députée sortante de gauche du Loiret, terre historiquement de droite qui avait résisté à la vague rose de 2012 (5 députésde droite avaient été élus contre 1 pour la gauche) . En 2012, Valérie Corre souffle d'une centaine de voix le fauteuil de député à Charles-Eric Lemaignen, le président (UMP à l'époque) de l'Agglomération d'Orléans. Elle, la militante socialiste, qui n'a été élue qu'une seule fois dans a vie avant 2012, à 23 ans, sur la liste Sueur aux Municipales 1989. A 49 ans, cette ancienne responsable du service de la vie de l'étudiant au Crous (le Centre des Oeuvres Universitaires et Sociales) va briguer un deuxième mandat :

C'est une candidature réfléchie. Nous avons fait beaucoup de choses pour le pays mais qu'il faut continuer

Valérie Corre estime que la gauche a déjà fait beaucoup de choses pour le pays

Porter de nouveaux sujets en 2017

La députée-candidate souhaite porter de nouveaux sujets pour 2017 : revenu universel d'existence ou encore réforme institutionnelle. Sur ce dernier point, elle a lancé une pétition avec une quarantaine d'autres députés PS pour demander l'application, comme prévue, de la loi sur le non cumul des mandats en 2017. Dans le courant de l'été, plusieurs parlementaires de droite, mais aussi de gauche, ont déposé des propositions de loi pour repousser cette réforme à 2017. Pour Valérie Corre, les réformes lancées par la gauche il y a 4 ans doivent être prolongées :

J'ai l'expérience du terrain, du mandat, j'ai des envies réelles pour mon pays. Je n''ai pas simplement envie d'être élue, j'ai envie de faire avancer la justice dans notre pays, le mieux-vivre ensemble - V. Corre

Les militants socialistes doivent encore voter en interne, début décembre, pour désigner leur candidat pour les prochaines élections législatives. Mais sur cette 6ème circonscription, qui va de l'Est d'Orléans à Lorris, en passant par Saint Jean de Braye, Chécy ou encore Châteauneuf/Loire, il ne devrait pas y avoir d'autres candidatures.

Face à elle, le parti Les Républicains a investi Stéphane Fautrat. Ce militant de longue date du parti, habitant le Pithiverais, a été "parachuté" dans cette 6ème circonscription laissée libre par Charles-Eric Lemaignen qui briguera un nouveau siège de député mais dans la 1ère circonscription, au sud de la Loire. Mais rien n'est encore acquis à droite puisque l'UDI espère obtenir un accord national sur les investitures pour les Législatives avec LR et ainsi investir Alexandrine Leclerc, adjointe au maire d'Orléans et conseillère départementale. Stéphane Fautrat pourrait alors faire les frais d'un tel accord et entre renvoyé à son travail de militant passionné de politique.

Très active dans le domaine scolaire et sociale, critique sur la déchéance de nationalité

Valérie Corre s'est illustrée lors de son mandat par ses interventions dans le domaine de l'école (elle est membre de la commission des Affaires Culturelles et de l'Education) en écrivant notamment un rapport sur les relations entre les parents et l'école, en intervenant sur la loi Egalité et Citoyenneté. Elle s'est aussi opposé au gouvernement en votant contre la déchéance de nationalité pour les auteurs d'actes terroristes.

Partager sur :