Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination contre la Covid-19 : "L'État doit s'appuyer sur les collectivités locales et notamment les villes"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Christophe Clergeau, le président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain du conseil régional des Pays de la Loire appelle ce vendredi l'État à s'appuyer sur les collectivités, et en particulier les agglomérations, pour accélérer la vaccination contre la Covid-19.

Pascal Clergeau (à gauche) le 6 décembre 2015 lors d'un débat pour les élections régionales.
Pascal Clergeau (à gauche) le 6 décembre 2015 lors d'un débat pour les élections régionales. © AFP - Jean-Sébastien Evrard

Le Premier ministre, Jean Castex, a reconnu ce jeudi soir que la campagne de vaccination contre la Covid-19 avait démarré "plus lentement" en France que chez nos voisins européens. Christophe Clergeau, le président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain du conseil régional des Pays de la Loire parle lui ce vendredi de "fiasco" et il appelle l'État à s'appuyer sur les collectivités locales pour accélérer la vaccination.

L'État a perdu toute capacité à s'organiser

"L'État a perdu toute capacité à s'organiser pour répondre à une situation comme celle-là, comme ça a déjà été le cas avec les masques au printemps dernier", estime le socialiste. "Il devrait, pour mieux répondre aux attentes des citoyens, davantage s'appuyer sur les acteurs locaux du système de santé, mais aussi sur les collectivités locales."

Pas tout à fait le même message que la présidente Les Républicains des Pays de la Loire

Plusieurs présidents de régions, dont Christelle Morançais (Les Républicains) pour les Pays de la Loire, font la même demande à l'État. Elle propose notamment d'acheter des congélateurs et d'ouvrir des centres de vaccination.

Ce sont les agglomérations, comme Nantes, qui doivent être en première ligne

"C'est toujours utile que tout le monde se mobilise", reconnaît Christophe Clergeau. "Mais si il faut être rapide, concret et en proximité, c'est d'abord les agglomérations, comme Nantes, qui doivent être en première ligne. _La région doit rester modeste : acheter quelques congélateurs, ce n'est pas ça qui va changer la donne_. Je ne suis pas sûr que la région soit en capacité d'ouvrir des centres de vaccination. Donc je préférerais que la région aide massivement les villes et les petites communes qui veulent se mobiliser au plus près des citoyens", estime l'élu de l'opposition.

Pas question de faire de la com' sur la maladie

Le président centriste de Normandie, Hervé Morin, compte lui acheter directement des doses de vaccin pour les habitants de sa région. Là encore, ce n'est pas forcément la bonne solution pour Christophe Clergeau. "Si on veut être efficace, il faut se concerter avec l'État, se répartir les rôles. Si ça peut aller plus vite avec plusieurs prises de commandes, pourquoi pas. Mais il ne faut pas non plus que ça tourne à la cacophonie. Et je ne veux pas voir des élus se faire prendre en photo pour faire de la com' sur la maladie. La seule chose qui doit nous guider c'est l'efficacité, la rapidité pour protéger les gens et pour permettre de rétablir l'activité économique le plus vite possible, la vie normale et les activités culturelles."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess