Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccination : "Les choses se passent de façon très sérieuse et organisée" dit Jean Castex en visite à Tarbes

Le Premier ministre Jean Castex, accompagné d'Olivier Véran, ministre de la Santé et de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires, a visité ce samedi matin le centre de vaccination de l'Ayguerote à Tarbes. Une visite "pour se rendre compte" et échanger avec les professionnels.

Jean Castex et Olivier Véran ont assisté à la vaccination d'une soignante tarbaise.
Jean Castex et Olivier Véran ont assisté à la vaccination d'une soignante tarbaise. © AFP - Lionel Bonaventure

Une visite au pas de charge pour se rendre compte de l'avancée d'une campagne de vaccination qui cherche, elle, encore son rythme. Ce samedi, en moins d'une heure, le Premier ministre Jean Castex mais aussi Olivier Véran, le ministre de la Santé et Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des Territoires, ont visité le centre de vaccination de l'Ayguerote, à Tarbes. Ouvert depuis ce jeudi, il permet aux soignants de se faire vacciner. Des centres "grand public" vont ouvrir à Tarbes, et la campagne de vaccination va encore accélérer selon les ministres.

Jean Castex : "Il faut que nous soyons crédibles collectivement"

Olivier Véran et Jean Castex en visite au centre de vaccination du pôle gériatrie de l'hôpital de Tarbes.
Olivier Véran et Jean Castex en visite au centre de vaccination du pôle gériatrie de l'hôpital de Tarbes. © Radio France - Manon Claverie

Une forte demande de vaccins en Bigorre

C'est Christophe Bouriat, le directeur du Centre hospitalier de Bigorre – duquel dépend l'Ayguerote – qui a mené la visite. "Cela a été l'occasion pour moi de souligner le gros travail pour monter ce centre en deux jours. Les équipes ont travaillé quasiment jour et nuit, en particulier au niveau logistique, motivées par ce challenge de démarrer au plus vite la vaccination", a insisté Christophe Bouriat. Le centre de vaccination de l'Ayguerote est en capacité de vacciner une centaine de personnes par jour et le carnet de réservations est déjà plein, se félicite le directeur de l’hôpital.

Olivier Véran : "Nous n'avons pas encore atteint le rythme de croisière des vaccinations"

Le grand public bigourdan aussi semble motivé à l'idée de pouvoir être vacciné. "La demande est exponentielle, détaille Yannick Gasnier, chef du pôle de gériatrie du Centre hospitalier de Bigorre, et ça devrait bien se passer parce que plus les gens vont en voir d'autres vaccinés, plus ils viendront nous voir."

À Tarbes un deuxième centre de dépistage a ouvert ce samedi au parc des Expositions. Il y en aura un troisième à Lourdes lundi, puis un quatrième à Lannemezan la semaine prochaine. En France 35.000 personnes ont été vaccinées ce vendredi, cela devrait être plus encore dans les jours qui viennent, a promis le ministre de la Santé Olivier Véran. La barre symbolique des 100.000 vaccinations devrait être franchie dans le week-end, a ajouté le ministre.

Jean Castex et Olivier Véran avec les équipes du centre de l'Ayguerote et du Centre hospitalier de Bigorre.
Jean Castex et Olivier Véran avec les équipes du centre de l'Ayguerote et du Centre hospitalier de Bigorre. © Radio France - Damien Gozioso

1,2 milliard pour les établissements de santé d'Occitanie

Jean Castex a également promis une enveloppe de 1,2 milliard pour rénover les établissements de santé de toute l'Occitanie. Interrogé au moment où il s’apprêtait à partir voir les parlementaires locaux, Olivier Véran a promis un audit complet de la situation, site par site, avec un regard attentif porté au projet d'hôpital commun pour Tarbes et Lourdes.

À l'occasion de cette visite ministérielle une centaine de manifestants s'est retrouvée place Verdun dans la matinée. Santé, tourisme, industrie, les revendications étaient nombreuses. Des représentants syndicaux locaux ont été reçus par les services du Premier ministre à l'hôtel Brauhauban. Au sujet de Lourdes et des professionnels de la montagne, "le Gouvernement de la République ne se débinera pas, a promis Jean Castex. Ils bénéficieront du plan de relance. Nous ne les laisserons pas tomber. C'est l'honneur de notre pays."

Accord de relance État / région Occitanie

Plus tôt dans la matinée, le Premier ministre, le ministre de la Santé et la ministre de la Cohésion des Territoires ont signé avec la présidente de la région Carole Delga deux accords de relance territoriaux, pour un montant total de 5,7 milliards d'euros. Cette signature a eu lieu au sein de l'entreprise de céramique SCT, à Bazet, spécialisée dans les hautes technologies destinées notamment à la fabrication de défibrillateurs cardiaques. La PME de 186 salariés a déjà bénéficié de 800.000 euros du plan de relance gouvernemental. C'était donc l'occasion pour le Premier ministre de montrer que "parfois, ça va vite", a-t-il dit. 

Il a conclu son discours en promettant que le plan de relance concernerait tous les Français et que son gouvernement s'attachait à "dessiner la France de 2030, le meilleur pied de nez que nous pourrons faire à cette crise 2020-2021"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess