Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vaccination, logement, environnement : ce qu'il faut retenir des vœux de Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Le maire de Bordeaux a tracé ses deux priorités pour 2021 ce jeudi matin lors de ses vœux à la presse : réparer ce qui a été abîmé par la crise sanitaire et répondre à l'urgence climatique. Même si sa marge de manœuvre dans certains dossiers est étroite.

Pierre Hurmic lors de ses voeux à la presse ce jeudi matin
Pierre Hurmic lors de ses voeux à la presse ce jeudi matin © Radio France - Florence Pérusin

Lors de sa cérémonie de vœux à la presse ce jeudi matin, Pierre Hurmic le maire de Bordeaux n'a pas fait d'annonces fracassantes, mais a dressé sa feuille de route pour 2021. Il entend soutenir au maximum les plus éprouvés par cette crise sanitaire, sans faire de concessions sur ses ambitions écologiques. Quitte à se laisser parfois une marge de manœuvre très réduite.

  • Ouverture de deux centres de vaccination pour les plus de 75 ans à Bordeaux

Ces deux centres, qui viennent d'être validés par la préfecture, seront installés dans les quartiers de Caudéran et du Grand Parc, "deux quartiers ou les plus de 75 ans sont justement les plus nombreux" précise le maire. Ces centres ne seront toutefois pas opérationnels avant le début du mois de février. Ils devront en effet attendre pour commencer à vacciner, l'arrivée des doses du vaccin Moderna, qui sont pour  l'instant envoyées en priorité dans les régions les plus touchées par l'épidémie, à savoir la région Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA.

  • Utiliser les biens municipaux comme des centres d'hébergements d'urgence

Si cette compétence de l'hébergement d'urgence ne relève pas de la mairie mais de la préfecture, Pierre Hurmic veut malgré tout mettre cet hiver "un maximum de gens à l'abri, le temps qu'ils soient pris en charge par l'État". "Ainsi" poursuit-il "nous avons bloqué la vente qui était prévue à l'état dernier, d'un bâtiment municipal qui était en bon état pour y accueillir 30 personnes dont six enfants qui y seront relogés dès ce premier trimestre 2021". "C'est vrai que c'est peu par rapport aux besoins, mais ne rien faire du tout serait bien pire !" estime-t-il.

  • Création d'un poste d'adjoint spécialement dédié aux quartiers Chantecrit, des Aubiers et du Grand Parc

Après la fusillade qui a coûté la vie à un jeune de 16 ans dans le quartier des Aubiers, et les violences de la nuit du Réveillon, le maire a déjà fait savoir qu'il "voulait mettre plus de bleus" dans les rues. Il souhaite aussi travailler spécialement avec les associations de ces quartiers, les services de l'Éducation nationale et de Pôle Emploi afin d'avoir une action à plus long terme. Son actuelle conseillère municipale Véronique Seyral sera chargée de ce nouveau poste d'adjointe. Elle est actuellement principale au collège Edouard Vaillant, ou était scolarisé l'adolescent tué par balle.

  • Aider les associations sportives

Pour aider les associations sportives bordelaises très touchées par la crise sanitaire (elles doivent faire face à une chute de 25% de leurs licenciés), la mairie va prochainement envoyer aux familles bordelaises les plus modestes un Pass Sport, qui leur servira à payer l'adhésion de leur(s) enfant(s) à une association sportive de la ville.

  • Poursuivre la re-végétalisation de la ville

"Je veux que chaque Bordelais soit à moins de 10 minutes à pied d'un espace végétalisé !" Un objectif pour lequel la mairie a déjà prévu la création de six micro-forêts urbaines. Les cours d'école seront également végétalisées mais le plus gros dossier concerne les nombreux projets immobiliers en cours à Bordeaux. "Des projets qui ne prenaient jusqu'à présent absolument pas en compte la nécessité de prévoir des espaces verts ou végétalisés". Ces projets ont donc été revus par la nouvelle municipalité (exemple à Bastide Niel ou à Euratlantique) qui a demandé aux promoteurs concernés de revenir sur certains bâtiments ou certaines routes. Pour les futurs projets, le maire promet la création d'un nouveau label baptisé Label d'habitat frugal qui permettra aux promoteurs "d'adapter leurs projets à nos impératifs écologiques" dit le maire. Le tout en continuant à construire 3 000 logements par an à Bordeaux. Pierre Hurmic assure que les deux impératifs sont conciliables. "Ce sera, c'est vrai, un peu plus compliqué, mais des marges de manœuvre existent" assure-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess