Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Valérie Pécresse dénonce "une tentative de déstabilisation politique" de la part du gouvernement

dimanche 26 mars 2017 à 9:51 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

La présidente de la région Île-de-France annonce vouloir porter plainte pour "pour atteinte à la vie privée, violation du secret de l’enquête et violation du secret professionnel", dénonçant après avoir lu le livre "Bienvenue Place Beauveau" une "tentative de déstabilisation politique".

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France.
Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France. © Maxppp -

Île-de-France, France

Après François Fillon, c'est Valérie Pécresse, qui se dit victime d'une "tentative de déstabilisation politique" de la part du gouvernement, en s'appuyant, elle aussi sur la lecture du livre "Bienvenue Place Beauvau". Dans un message publié sur Facebook et intitulé "La Nausée", la présidente Les Républicains (LR) de la région Île-de-France rappelle que son fils a été arrêté en septembre pour consommation de cannabis. A l'époque, les informations ont rapidement fuité dans la presse et son domicile a été perquisitionné alors que son fils étudiant n'y résidait plus.

Dans son message, Valérie Pécresse assure "à la lecture des pages de ce livre" avoir été "victime d’une tentative de déstabilisation politique savamment orchestrée avec la complicité d’un directeur de la préfecture de police, proche de Monsieur Valls, Premier ministre à l’époque, et d’un conseiller de Monsieur Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, tous deux apparemment en coordination étroite". Elle estime que les journalistes auteurs de "Bienvenue Place Beauvau" démontrent dans leur livre que "le pouvoir aurait voulu instrumentaliser l’action de la police à des fins de manipulation politique."

Valérie Pécresse porte plainte

La présidente de la région Île-de-France annonce vouloir porter plainte pour "pour atteinte à la vie privée, violation du secret de l’enquête et violation du secret professionnel", dénonçant dans son message des méthodes "ignobles".

Jeudi soir, dans l'émission politique sur France 2, c'est François Fillon qui s'était appuyé sur ce livre, pour dénoncer l'existence supposée d'un "cabinet noir" à l'Elysée. En exclusivité sur France Bleu, François Hollande lui avait répondu, dénonçant des "allégations mensongères".