Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Valérie Pécresse fait sa rentrée politique en Corrèze où elle a déjà de nombreux soutiens

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Valérie Pécresse a choisi la Corrèze pour faire la rentrée politique de son mouvement Libres ! Une réunion avait lieu au parc des Perrières de Brive ce vendredi. 300 personnes y ont assisté. Parmi lesquelles les nombreux élus locaux qui ont choisi de suivre la présidente de la région Ile-de-France.

 Ils ne sont pas adhérents mais ils la soutiennent. Frédéric Soulier et Pascal Coste aux côtés de Valérie Pécresse
Ils ne sont pas adhérents mais ils la soutiennent. Frédéric Soulier et Pascal Coste aux côtés de Valérie Pécresse © Radio France - Philippe Graziani

Brive-la-Gaillarde,

"J'ai des attaches politiques fortes en Corrèze parce que c'est le département de Jacques Chirac". Voilà pour le choix de la Corrèze pour faire sa rentrée politique. Valérie Pécresse rappelle aussi qu'elle a des attaches familiales dans le département, via sa belle-famille. La référence à Jacques Chirac est très présente chez l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. "C'est une bébé  Chirac comme moi" précise Frédérique Meunier. La députée LR de la Corrèze est la référente du mouvement Libres ! dans le département. "Quand elle vous parle, elle vous regarde et elle vous écoute, c'est ce que j'aime chez elle".

La plupart des élus de droite la soutiennent

L'héritage Jacques Chirac a sans doute permis à Valérie Pécresse de faire quelques belles prises déjà. En plus de Frédérique Meunier, Jean-Pierre Audy, l'ancien député européen, le sénateur Claude Nougein, Françoise Béziat, la conseillère régionale, ont adhéré à son mouvement. D'autres disent être très tentés comme Christophe Arfeuillère, maire d'Ussel. Et sans être adhérents deux poids lourds de la droite corrézienne affichent leur soutien : Frédéric Soulier, le maire de Brive et Pascal Coste, le président du Conseil départemental.

Une rassembleuse

L'un comme l'autre n'envisagent pas d'adhérer. "Je veux rester libre," ironise Frédéric Soulier. Mais ils apprécient la démarche et les idées de la présidente de la région Ile-de-France. Pour Pascal Coste Valérie Pécresse est une rassembleuse plus qu'une diviseuse. Et dans la perspective de l'alternance à Emmanuel Macron, ce qui ajoutera est préférable à ce qui divisera. "Pour gagner une élection il faut aller au-delà du plus petit dénominateur commun". Et selon lui Valérie Pécresse peut incarner l'ADN de la droite du 21ème siècle pour succéder à l'ADN de De Gaulle et à l'ADN Jacques Chirac