Politique

Valérie Pécresse : "les propos de Jean-Pierre Chevènement sont inacceptables!"

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région mardi 30 août 2016 à 9:12

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, invitée de France Bleu matin
Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, invitée de France Bleu matin © Radio France

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, était ce mardi l'invitée de France Bleu matin. L'élue Les Républicains est notamment revenue sur "les propos blessants" de Jean-Pierre Chevènement envers Saint-Denis et la Seine-Saint-Denis.

Invitée de France Bleu matin ce mardi : Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France. Au sommaire de l'interview menée par Noe Da Silva : la rentrée scolaire et la sécurisation des établissements mais la présidente de la région est également revenue longuement sur les propos tenus par Jean-Pierre Chevènement lundi, chez nos confrères de France Inter.

"Des propos inacceptables, blessants"

Lundi, invité de France Inter, Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour prendre la tête de la Fondation pour l'Islam de France, a notamment déclaré, parlant de la ville de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis :  "80% des enfants a l'école primaire ne maîtrisent pas le français" avant d'ajouter : "il y a à Saint-Denis, par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu", sous entendant, la nationalité française. Réaction ce mardi de Valérie Pécresse : "je trouve les propos de Jean-Pierre Chevènement inacceptables et irresponsables. Ce qu'il dit d'abord est faux et totalement caricatural (...) Ce sont des propos blessants pour tous ceux qui en Seine-Saint-Denis se battent pour faire vivre la République et pour faire vivre l'école! Sait-il qu'au lycée Suger de Saint-Denis, il y a des jeunes qui vont faire Sciences Po? (...) C'est démotiver tous ceux qui se battent pour la République (...) Ces propos posent vraiment la question de sa crédibilité".

"L'éducation, c'est la priorité que nous devons avoir"

La présidente de la région Ile-de-France, invitée de France Bleu matin, à deux jours de la rentrée scolaire : "l'éducation, c'est la priorité que nous devons avoir et je n'entends pas suffisamment ce mot éducation dans le débat politique." Parmi les annonces de la rentrée, "nous allons renforcer la sécurité, nous donnerons dix millions d'euros, un budget de sécurité doublé par rapport à l'année dernière, pour réaliser 173 opérations de sécurisation des lycées". Autre nouveauté de cette rentrée en Ile-de-France : 12 lycées vont passer à l'autonomie. Des conférences sur la radicalisation vont également avoir lieu. Les tarifications sociales des cantines dans les lycées vont également être mises en place dans les Hauts-de-Seine, les Yvelines et l'Essonne. Deux millions d'euros vont encore être débloqués pour lutter contre l'échec scolaire.

Valérie Pécresse, invitée de France Bleu matin ce mardi

Partager sur :